Burkina Faso: Sale temps pour Blaise Compaoré, son arrestation exigée

Mandat d'arrêt contre Blaise Compaoré: le Conseil supérieur de la magistrature fait pression
Par Eugène SAHI
Publié le 10 juillet 2022 à 00:41 | mis à jour le 10 juillet 2022 à 00:41

Au Burkina Faso, le Conseil supérieur de la magistrature demande à l'Exécutif burkinabè incarné par le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Damiba, d'apporter son concours pour l'exécution du mandat d'arrêt décerné contre monsieur Blaise Compaoré, condamné à la prison à vie.

Mandat d'arrêt contre Blaise Compaoré: Le Conseil supérieur de la magistrature fait pression sur le président de la Transition

Les magistrats burkinabè l'ont fait savoir dans un communiqué rendu public le 8 juillet 2022, au moment même où l'ancien chef d'Etat condamné à vie pour son rôle joué dans l'assassinat de Thomas Sankara, séjournait sur le territoire burkinabè.

Ci-dessous la déclaration du Conseil supérieur de la Magistrature

"COMMUNIQUE

Tenant compte de l'actualité nationale et des débats liés à l'arrivée au Burkina Faso, sur initiative du Président de la Transition, de monsieur Blaise COMPAORE, ancien Chef d'Etat du Burkina Faso, pour des besoins allégués de concertation, le Conseil supérieur de la magistrature, après concertation, voudrait apporter les précisions suivantes :

1)- le Conseil supérieur de la magistrature, au regard de ses attributions légales, n'a pas le pouvoir de suspendre le mandat d'arrêt émis contre monsieur Blaise COMPAORE à la faveur du procès lié à l'assassinat de feu Thomas SANKARA comme cela a été faussement prétendu par certains;

2)-la poursuite de l'exécution du mandat d'arrêt décerné contre monsieur Blaise COMPAORE relève légalement des attributions de la justice militaire ;

3)- la loi met à la charge de l'exécutif le devoir d'apporter son concours pour l'exécution des décisions de justice et ne lui confère pas le pouvoir d'apprécier de l'opportunité de l'exécution desdites décisions.

Fait à Ouagadougou, le 08 juillet 2022

Le Président du Conseil supérieur de la magistrature

CSM

SECRETARIAT Jean Mazobè KONDE"


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus