Volodymyr Zelensky: "Il faut un Tribunal spécial pour juger Poutine"

Zelensky interpelle la justice internationale

Vladimir Poutine,532
Par Henri
Publié le 17 juillet 2022 à 10:30 | mis à jour le 17 juillet 2022 à 10:30

Face à la pression des troupes de Vladimir Poutine,Volodymyr Zelensky tente bien que mal d'organiser la résistance. Alors que ses hommes sont écœurés sur le terrain par la puissance de frappe de l'armée russe, le président ukrainien appel à la mise en place d'un Tribunal Spécial pour enquêter sur les crimes commis par l'armée russe en Ukraine.

L’armée de Vladimir Poutine incriminée

Jeudi 14 juillet, des responsables politiques, diplomatiques et judiciaires s'étaient réunis à la Haye dans le cadre d'une conférence organisée par la Cour Pénale Internationale (CPI) . Au menu de cette conférence, la question des crimes commis en Ukraine avec l'invasion russe.

Alors que la CPI n'a pas compétence à juger des responsables de crimes en Ukraine en raison de la non ratification du Traité de Rome par les deux nations, une autre alternative est proposée par Volodymyr Zelensky.

En effet, le président ukrainien a soutenu dans une intervention, la mise en place d'un Tribunal spécial pour l'Ukraine qui devra enquêter sur les présumés crimes et exactions commis par l'armée russe en Ukraine depuis le 24 février dernier.

"Les institutions judiciaires actuelles ne peuvent traduire en justice tous les coupables. En conséquence, il faut un tribunal spécial pour juger les crimes de l'agression russe contre l'Ukraine", a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée au cours de la réunion.

Le procureur de la CPI a déjà ouvert une enquête

Depuis le 28 février 2022, les troupes russes ont envahi le territoire ukrainien pour dénazifier le pays selon les propos de Vladimir Poutine. Plus de 5 mois après le déclenchement de ce conflit, les soldats russes ont gagné du terrain surtout dans la région du Donbass mais ces derniers sont accusés d'utiliser des armes non conventionnelles dans cette guerre et de commettre des exactions flagrantes sur des populations civiles.

Bombardement des maisons des civils, exécutions sommaires, bref la kyrielle d'accusations, qui pèse contre l'armée de Vladimir Poutine n'est pas exhaustive. En mars dernier, fort du vote de 43 Etats, le procureur général de la CPI Karim Khan avait ouvert une enquête pour déterminer les coupables des atrocités commis en Ukraine au cours de cette guerre.

La Russie a réfuté ces différentes accusations dont ses soldats sont accusés.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus