Emmanuel Macron au Cameroun et au Bénin: Agenda, délégation et enjeux

Président Emmanuel Macron doit se rendre au Cameroun le lundi 25 juillet 2022
Par Eugène SAHI
Publié le 17 juillet 2022 à 18:48 | mis à jour le 17 juillet 2022 à 18:48

Le Chef de l’Etat français Emmanuel Macron effectuera une visite officielle au Cameroun et au Bénin du 25 au 28 juillet 2022. Il s’agira de son premier déplacement sur le continent africain depuis sa réélection à la tête de la France en avril dernier.

Ces dossiers sensibles qui attendent Emmanuel Macron à Yaoudé au Cameroun

Le Président Emmanuel Macron doit se rendre au Cameroun le lundi 25 juillet 2022.

Catherine Colonna, ministre des Affaires européennes et étrangères, Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, Franck Paris, conseiller Afrique du président de la République et Christophe Bigot, directeur Afrique du ministère des Affaires européennes et étrangères, sont les quelques officiels qui composent la délégation d'Emmanuel Macron.

Pour cette visite de Macron à Yaoundé, il est certain que le successeur de François Hollande sera reçu en audience au palais de l’Unité par le président Paul Biya qui a succédé à Ahidjo comme chef de l'État à la suite de la démission surprise de ce dernier, en 1982.

De sources diplomatiques, les deux hommes d’Etat échangeront sur des questions politiques et des enjeux sécuritaires dont la crise anglophone et la menace de Boko Haram dans le nord du Cameroun. Le reste de sa visite devrait être consacré à la sécurité alimentaire.

L’opposant Maurice Kamto attend Macron

Cette visite annoncée fait déjà réagir dans l’opinion. Elle interviendra également dans un contexte où Yaoundé est soupçonné de se rapprocher de Moscou après la signature d’un accord de coopération militaire entre le Cameroun et la Russie. Les relations s’étaient aussi dégradées Paris et Yaoundé après des propos tenus par Macron en 2020.

A l’occasion de cette visite officielle, l’opposant Maurice Kamto souhaite s’entretenir avec le président français. « Si cette visite se confirme, il serait bienvenu, dans la situation actuelle du Cameroun qui est confronté à des crises multiformes, que le Chef de l’Etat français, dont le pays a une présence importante dans notre pays, rencontre également l’opposition camerounaise en dehors des rencontres officielles avec les dirigeants en place pour avoir leurs vues sur la situation actuelle et les perspectives d’avenir de notre pays. », a indiqué le leader du MRC dans un communiqué de presse rendu public le mardi 12 juillet.

Selon le Dr Jean Crépin Nyamsi, il ne serait pas possible pour le président français de rencontrer les opposants camerounais. « Macron à moins de 24h au Cameroun, il n’aura pas le temps nécessaire pour rencontrer individuellement chaque opposant et il ne peut pas se permettre de discuter avec un opposant et pas avec les autres. », fait-il savoir dans une tribune publiée hier jeudi sur les réseaux sociaux.

Selon l’enseignant, une opposition « divisée » ne peut pas avoir un poids politique pour solliciter une rencontre de ce genre. Car, pense-t-il, Biya jouera aussi sur ça pour discréditer une fois de plus l’opposition.


Il apparaît que l’affaire Michel-Thierry Atangana peut être évoquée. Un retournement de situation que l’ingénieur, citoyen d’honneur de Saint-Pol-de-Léon (Finistère), n’espérait plus. Il espère être reconnu comme victime par le pays camerounais.

Michel Atangana avait été incarcéré au Cameroun durant 17 ans pour des malversations qu'il conteste. En violation des règles du droit international, ce Français d’origine camerounaise a fini par déposé plainte à Paris contre trois ministres camerounais pour "détention arbitraire". Libre aujourd'hui, il réclame réparation.

Après le Cameroun, cap sera ensuite mis sur le Bénin où le président français sera également reçu par son homologue béninois Patrice Talon.

Son séjour à Cotonou va s’étendre sur deux jours, soit le mercredi 27 et le jeudi 28 juillet 2022.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus