Ligne ferroviaire Benin - Niger: Le contrat de concession résilié

Bénin ferroviaire commune
Par Eugène SAHI
Publié le 25 juillet 2022 à 19:23 | mis à jour le 25 juillet 2022 à 19:23

Le Bénin et le Niger mettent fin aux contrats de concession de la voie ferroviaire commune. "Les deux pays se sont accordés, avec le groupe Bolloré, pour convenir, de façon consensuelle, d’un protocole de résiliation”, rapporte un communiqué.

Un protocole de résiliation signé entre le Bénin, le Niger et le groupe Bolloré relatif au chemin de fer Cotonou - Niamey

Le Ministre d’État du Bénin en charge de la Coordination de l'action gouvernementale Abdoulaye Bio Tchané, accompagné d’une forte délégation composée de son homologue de la Justice et de la Législation ainsi que de leurs collaborateurs, a procédé, le vendredi 22 juillet 2022, à Niamey au Niger, en présence d’une délégation nigérienne présidée par le Premier ministre du Niger Ouhoumoudou Mahamadou, à la signature du protocole relatif à la résiliation conventionnelle des contrats de concession portant sur la ligne ferroviaire Benin-Niger entre Cotonou et Niamey. Un acte qui vient couronner le dénouement d’une situation qui longtemps a pesé sur la qualité des relations entre les deux pays frères et amis, a annoncé le gouvernement du Bénin.

En effet, lit-on dans le compte rendu publié par la partie béninoise, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de réalisation et d’exploitation d’une ligne ferroviaire à voie unique entre Cotonou et Niamey, l’État du Bénin et l’État du Niger et les sociétés du groupe Bolloré ont signé deux memoranda portant sur ledit projet. "Cependant, au cours de la réalisation dudit projet, l’exécution des Contrats de Concession s’est trouvée affectée par des circonstances imprévues, en particulier d’ordre judiciaire et contentieux, obligeant les parties à cesser tous travaux relatifs à la construction de la ligne ferroviaire Bénin-Niger. Aussi les parties s’étaient-t-elles trouvées dans une situation empêchant, malgré leurs efforts respectifs, d’atteindre les objectifs prévus par les Contrats de Concession et de jouir des droits que ceux-ci leur confèrent", indique la même source.

Ainsi, poursuit la note, "les deux pays se sont accordés, avec le groupe Bolloré, pour convenir, de façon consensuelle, d’un protocole de résiliation dont la signature a été faite lors d’une cérémonie fort simple mais riche en émotions fortes". Cette signature vient mettre un terme définitif aux conventions de concession signées par les États du Bénin et du Niger avec BENIRAIL INFRASTRUCTURES et BENIRAIL EXPLOITATION, relève-t-on également.

En marge de cette cérémonie de signature du protocole, la délégation béninoise conduite par le ministre d’État, ministre du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye Bio TCHANE a été reçue en audience par le Président de la République du Niger, SEM Mohamed Bazoum, en présence du Premier ministre nigérien. À cette occasion, rapporte la même source, "le ministre d’État a transmis au Président de la République du Niger, les chaleureuses salutations du Président de la République du Bénin SEM. Patrice Talon ainsi que le vœu cher de ce dernier de voir les deux pays renouer leur partenariat dans plusieurs domaines à savoir le compact régional Bénin-Niger avec le Millennium Challenge Corporation (MCC) qui suit son cours et dont la négociation et la conclusion interviendront très incessamment, la construction du pipeline Niger-Bénin qui évolue très rapidement ainsi que la question sécuritaire pour laquelle, les deux pays ont des défis et enjeux communs pour lesquels un accord de coopération militaire a été signé récemment entre les gouvernements des deux Républiques sœurs".

"L’existence de ce portefeuille commun de projets et d’activités rassure de la vitalité des relations bilatérales entre le Bénin et le Niger", conclut le document du gouvernement.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus