Mali: Boubou Cissé, serein face au mandat d'arrêt international

Boubou Cissé veut laver son honneur

Mali,010
Par Henri
Publié le 02 août 2022 à 12:51 | mis à jour le 02 août 2022 à 12:52

L'ex chef de gouvernement du Mali, Boubou Cissé, ainsi que d'autres personnalités de l'ancien régime, font l'objet d'une procédure judiciaire ouverte contre elles par la justice malienne depuis quelques mois. En effet, la justice malienne enquête contre ces personnalités dans l'affaire de détournements de fonds pour achat de matériel militaire et a émis des mandats d'arrêts contre elles depuis la semaine dernière. Dans un communiqué diffusé lundi 1er août 2022, Boubou Cissé, qui vit depuis un moment en exil, assure n'être en rien mêlé à cette affaire.

Mali: Boubou Cissé ne tremble pas face au mandat d'arrêt international

Quelques jours après l'émission du mandat d'arrêt international par la justice malienne à son encontre, l'ex premier ministre Boubou Cissé n'est pas resté muet. A en croire l'ex chef de gouvernement du Mali, il n'est impliqué ni de près ni de loin à cette affaire d'achat de matériels militaires.

Dans un communiqué publié lundi 1er aôut, l'ancien patron de la primature affirme que lorsque le contrat avait été conclu en 2015, il était à cette époque ministre des mines et qu'il n'a pas connaissance des détails liés à ce contrat.

Par ailleurs, Boubou Cissé assure que lorsqu'il était en fonction, il a toujours agi en toute transparence et dans la légalité et dans le souci et dans l'intérêt général du Mali. Il rassure qu'il veut laver son honneur devant la justice à condition qu'elle soit totalement indépendante et impartiale.

D'autres personnalités de l'ex-régime sont également visées

Au-delà de Boubou Cissé, d'autres anciens ministres de l'ex régime du gouvernement du défunt président Ibrahim Boubacar Keita, se retrouvent impliqués dans cette affaire. Tiéman Hubert Coulibaly, qui était alors ministre de la Défense, Mamadou Igor Diarra, ancien ministre de l’Économie, ainsi que Babaly Bah, ex-directeur de la banque BMS, sont également visés par les mandats d’arrêts internationaux émis par la justice malienne.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus