Retour manqué de Tidjane Thiam, Jeune Afrique désavoué !

Jeune Afrique désavoué sur le sujet Tidjane Thiam
Par Patrice Dama
Publié le 02 août 2022 à 17:33 | mis à jour le 10 août 2022 à 02:37

Criez fortement un mensonge et il pourrait apparaitre comme une vérité. Jeune Afrique s’est livré à l’exercice sur le retour avorté de Tidjane Thiam en Côte d’Ivoire. Le PDCI RDA vient de porter un démenti aux affabulations du média Africain de France.

Affaire Tidjane Thiam, le PDCI et Bédié recadrent le magazine Jeune Afrique .com

C’est depuis Paris, en France, que Jeune Afrique a pondu son papier sur le retour manqué de Tidjane Thiam en Côte d’Ivoire. Cette source a indiqué que l’ancien patron de Crédit Suisse a renoncé à son retour en Côte d’Ivoire : « Pour la sécurité et la quiétude du président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire ‘PDCI [M. Henri Konan Bédié] et pour éviter tout heurt entre les partisans d’Henri Konan Bédié et ceux de Tidjane Thiam ».

Toujours selon le même média, les « autorités préfectorales » de Yamoussoukro auraient « demandé » au camp Tidjane Thiam « de délocaliser leur rassemblement sur un autre site, ce que le banquier franco-suisse a refusé ... » Mensonge et affabulation, répond le PDCI de Henri Konan Bédié, l'homme à qui la même source prête une relation « tendue » avec le banquier ivoirien.

Par la voix de son porte-parole M. Soumaïla KOUASSI BREDOUBY, le PDCI-RDA invite « l’hebdomadaire Jeune Afrique et l’ensemble de la presse internationale » qu’il a induit en erreur avec son arrangement des faits « à plus de professionnalisme et de sens de la responsabilité dans leurs publications sur la vie du PDCI-RDA ».

Le média africain de Paris invité à un meilleur traitement des actualités

Selon le responsable à la communication du parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le PDCI et son « Président n’ont non plus été saisis par une quelconque autorité sur l’organisation d’une activité en conflit avec sa présence à Yamoussoukro ». En clair, Henri Konan Bédié n'était pas gêné par le retour de Thiam chez lui, bien au contraire...

Le communiqué diffusé par le parti fait remarquer « Pour ce qui est des rapports supposés tendus » entre le Président Bédié et son ancien ministre Tidjane Thiam, ceux-ci sont « restés toujours empreints de confiance et de très bonne qualité, sont au-dessus de tout commerce politique » et que le « PDCI-RDA s’étonne donc des fallacieuses allégations contenues dans cet article » donc mensonger du site de l'hebdomadaire.

Actu Côte d'Ivoire : ce qui s'est réellement passé autour de Thiam

Selon nos informations, Tidjane Thiam a annulé son retour en Côte d’Ivoire à cause d'une décision de dernière minute des dirigeants ivoiriens. Ils interdisaient à l'homme d'affaires un accueil populaire qui soi-disant pourrait déranger Bédié.

Après plusieurs coups de fil passés pour remonter à l’origine de la décision, l’administrateur de Kering a décidé d’annuler sa venue pour éviter d'entrer dans un bras de fer avec les autorités, lequel pourrait créer une situation de crise à laquelle il se refuse de participer.

Au sein de l'équipe de Thiam, plusieurs personnalités militaient pour une arrivée, même clandestine. Seulement, Thiam sait que certains de ses partisans auraient outrepassé les consignes de dernières minutes, ce qui aurait engendré des heurts.

Une gêne d'Henri Konan Bédié, présent à Yamoussoukro pour les obsèques de Charles Konan Banny, avait été utilisée comme argument. Tidjane Thiam a protesté contre cet argument qu'il juge intenable puisque Bédié se faisait une joie de le revoir sur la terre de ses ancêtres. Pour preuve, le président du PDCI a dépêché une personne auprès du comité d'organisation du retour de Thiam en Côte d'Ivoire.

Qui est Tidjane pour Henri Konan Bédié ?

Il faut noter que l’ancien ministre du Plan et du Développement sous le régime du Président Henri Konan Bédié, déchu par coup d’État le 24 décembre 1999, n’avait plus séjourné en Côte d’Ivoire depuis 22 ans. Avec son retour fixé au 30 juillet, il devrait prendre part aux obsèques de son défunt oncle M. Charles Konan Banny (ancien Premier Ministre et Vice-Président du PDCI-RDA).


Où se trouve Jeune Afrique ?

Le siège de Jeune Afrique se trouve en France, à Paris. Il est plus précisément situé au 57 bis rue d'Auteuil, dans le 16e arrondissement de Paris. Bien qu'installé à Paris, il est spécialisé dans l'actualité africaine.

Le journaliste français Vincent Hugeux, en 2002, expliquait que Jeune Afrique a publié en 1998 des dossiers élogieux ou en faveur de certains présidents africains, moyennant finance.

Qui possède Jeune Afrique ?

Le média est la propriété de la société Jeune Afrique Media Group fondée par Béchir Ben Yahmed. L'actuel directeur général de la société est Amir Ben Yahmed, un des fils du fondateur. Marwane Ben Yahmed est le Directeur de la publication du journal. Il est très actif sur les réseaux sociaux où il est parfois pris à partie par les internautes pour ses publications diversement appréciées.

Le média a tout juste quelques correspondants permanents dans certains pays du continent qui partagent les informations avec la rédaction basée à Paris. Malgré une position de premier magazine panafricain francophone, son site internet ne reçoit qu'en moyenne 2 millions de visites/mois. Il ne reste pas moins un média de référence sur le continent africain.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus