Titrologie: Les familles des 49 soldats ivoiriens arrêtés au Mali s'inquiètent

Titrologie - 49 soldats
Par Eugène SAHI
Publié le 04 août 2022 à 09:15 | mis à jour le 22 septembre 2022 à 18:50

Le sort des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali continue d’alimenter la titrologie et l’actualité ivoirienne. Leurs ombres planeront sur le défilé militaire du 62ème anniversaire d’indépendance de la Côte d’Ivoire qui sera célébré ce 07 août 2022 à Yamoussoukro.

Abidjan baisse le ton et rassure les familles des 49 soldats retenus à Bamako - Titrologie

Crayant le pire, les familles des 49 soldats ivoiriens interpellés dimanche 10 juillet 2022 à l’aéroport de Bamako, au Mali, et actuellement retenus par la junte militaire, ont vu leurs craintes dissipées après une rencontre avec le ministre d’Etat, ministre de la Défense ivoirien, Téné Birahima Ouattara.

Fraternité Matin, à l’instar des journaux et autres médias qui ont couvert la cérémonie tenue le mercredi 03 août à Abidjan, rapporte que “tout est mis en œuvre pour leur libération”, selon le ministre de la Défense. Aux familles apeurées, Téné Birahima dira: “Faites confiance au chef de l’Etat”, titre le journal gouvernemental. Le même appel barre la Une du journal de droite, Le Patriote.

Le Mandat annonce que “Le Président de la République trouvera une solution très bientôt". Et d’ajouter que les “soldats sont bien traités et ont bon moral”

Le défilé de la Fête nationale

Le ministre de la Défense a fait remarquer que les 49 garçons ont été “déployés dans une mission régulière”, signe L’Intelligent d’Abidjan.

C’est pourquoi, depuis le déclenchement de cette crise, plusieurs initiatives ont été entreprises par le gouvernement ivoirien jusqu’à la médiation récente de la République du Togo. « Des actions ont été déployées pour comprendre, clarifier les choses. Il faut en toute chose, la patience. Des actions sont menées au plus haut niveau », a-t-il assuré.

Pour le ministre, il n’est point question d’arriver à des extrêmes dans le règlement de cette crise. Car l’ennemi commun des deux pays, c’est le terrorisme. “Le Mali est un pays frère”, il n’y a pas de raison que cela ne continue pas.


​Le chef d’état-major général des armées, le général de corps d’armée Lassina Doumbia a annoncé un don de 300.000 FCFA du ministre à chacune des familles. Il a aussi ajouté que la célébration de la fête de l’Indépendance dimanche à Yamoussoukro, sera en l’honneur de ces 49 soldats.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus