Yôrôgang : Voici les visages qui se cachaient derrière Arafat DJ

Arafat DJ: Ce que devient la Yôrôgang 3 ans après
Par Eugène SAHI
Publié le 13 août 2022 à 14:02 | mis à jour le 24 août 2022 à 20:05

Cela fait trois ans qu’ Arafat DJ est décédé dans un accident de moto. La Côte d’Ivoire a commémoré le vendredi 12 août 2022, l'an 3 de la mort du roi du coupé décalé, arraché brusquement à l'affection des siens et de la Yôrôgang, sa mythique bande de copains.

Le cercle Arafat DJ, Famille Houon et la Yôrôgang... trois ans après

La Yôrôgang, regroupant les plus proches amis d’ Arafat DJ, est un connu de toute la jeunesse ivoirienne, notamment les fans de l’artiste. Cette bande d’amis parfois critiquée, a brillé dans la capitale économique toute une décennie.

Malheureusement, la tempête qui a suivi la disparition du mentor n’a pas permis au groupe de rester souder. Pris au dépourvu par cette disparition soudaine, les membres du groupe ont fendu en dénigrements les uns contre les autres avant de se disloquer. Mais qui étaient ces incontournables de Arafat DJ ?

Olokpatcha, l'éternel bras droit

Après le décès de Arafat DJ, le 12 août 2019, son ami intime Olokpatcha, par ailleurs membre de la Yôrôgang, avait fait face à de nombreuses embrouilles avec les fans et la mère du patron de la Yôrôgang.

Dans une interview accordée à un média de la place, le bras droit du défunt compagnon de Carmen Sama a révélé qu’il avait été dans le temps victime de menaces de mort à plusieurs reprises. Une situation qui l’a conduit à quitter le groupe pour se consacrer à son “business de vendeur de poisson'' dans le quartier de Cocody.

Pour lui, “le roi du Coupé décalé était un artiste complet qui a boosté la jeunesse ivoirienne” durant la dernière décennie, confie-t-il à 7Info.

Devenu un opérateur économique, l’homme ne manque pas de passer prendre un verre, à ses temps libres, avec ses ex-copains plus proches comme Serge Esso, chargé des événements de la Fondation Arafat DJ Forever.

Serge Essoh, le cerceau de l’empire Yôrôbô

Ce dernier, considéré comme le cerveau de tous les grands projets artistiques et événementiels de la Yôrôgang, Serge Esso se proclame comme le partenaire professionnel d’ Arafat DJ. On le trouvera sur ses bases à Cocody angré où se réunissent généralement les copains de Zeus. Derrière son bureau, il rend hommage à son ami, dès la veille, en arborant le tee-shirt officiel de l’an 3 du décès du “fils” artistique du ministre feu Hamed Bakayoko. “On était lié par le travail”, précisant comment Kamazar Groupe, dont il est directeur des opérations, a beaucoup soutenu l’artiste dans ses productions.

Georges, Arnaud Jaguar : discrets Managers

Arafat, c’est aussi Georges Manadja, aujourd’hui responsable culturel de la fondation.

Cousin de l’artiste, il a été longtemps le manager du commandant Zabra avant d’offrir ses services au chanteur Serge Beynaud. Il est à cheval entre le Maroc et la Côte d’Ivoire. À Abidjan, même s’il garde sa casquette de manager d’artistes, Georges nous confie qu’il s'investit dans l’immobilier et gère plusieurs appartements dans la capitale économique ivoirienne, après avoir passé la main à Arnaud Jaguar.

Les “binguistes” de France

Lui aussi a décidé de passer à autre chose. En effet, Arnaud Jaguar l’ex-manager du père de la petiteRafna, a donné sa vie à Dieu en passant par le baptême pour devenir Arnaud Lemuel.

Il s’est retiré en France, tout comme d’autres ténors de la Yôrôgang comme Ali le code et le danseur Ordinateur qui lui, devient un chorégraphe professionnel dans l’Hexagone.

Son binôme BB sans os, mène sa petite carrière musicale à Abidjan, en attendant un véritable décollage à l’image de son ancien mentor.

Pour ce qui est des relations de Carmen Sama et les proches de Houon Ange Didier, la veuve a pris ses distances, notamment avec la Yôrôgang.

Après avoir été chouchoutée par sa belle-mère Tina Glamour devenue Lady Glam, pendant et après les obsèques d’Arafat, leurs relations se sont dégradées ces deux dernières années. Poussant Carmen Sama à couper les ponts avec l’ex-épouse de Houon Pierre et la grande famille.

La veille de ce 3e anniversaire de décès, Carmen Sama de son vrai nom Yao Maryse Carmen, s'est retirée à Yamoussoukro, loin de la Yôrôgang et des chinois (fans de Arafat DJ).

Carmen Sama, veuve émancipée

Celle qui a su faire sienne le cœur de DJ Arafat avant son décès, va y faire des dons aux personnes vulnérables, notamment des enfants du village SOS de Yamoussoukro dans la matinée.

Elles est souvent décriée pour ses photos sexy diffusées sur les réseaux sociaux. Beaucoup estiment qu'elle se dévalorise en postant des photos osées, essayant tant bien que mal de gérer sa popularité grandissante.

Le mercredi 11 mai 2022, la belle Carmen Sama qui navigue désormais entre luxe et voyages glamours, a clairement manifesté le désir de se remarier. "Seigneur, regarde ta fille... Envoie moi un homme bon qui pourra m'aimer comme je l'aimerais et qui aimera avant tout, ma fille. Je suis fatiguée d'être célibataire", a-t-elle écrit sur son compte Snap.

Un choix qui lui vaut le soutien de certains de ses proches comme Sidiki Diabaté, mais aussi et surtout des piques, des critiques parfois très sévères.

Pour certains ce rapprochement de la veuve du commandant Zabra avec son ex-ami chanteur malien, est loin d’une simple amitié.

Pour ses detracteurs, Carmen Sama est désormais la femme du chanteur Sidiki Diabaté.

Récemment présent à Abidjan pour un concert organisé pour la fête de Tabaski, l’artiste mandingue, Sidiki Diabaté a fait une grande annonce sur sa relation avec la veuve de Dj Arafat, Carmen Sama. L’artiste malien, a laissé entendre, lors d’une conférence de presse tenue le 9 juillet 2022 à Abidjan, le type de relation qu’il entretenait avec Carmen Sama, la compagne de feu DJ Arafat.

“Carmen Sama, c’est ma femme”, a-t-il répondu au journaliste. Une manière pour lui d’expliquer qu’il se doit de lui apporter son soutien.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus