Algérie-Cameroun: Samuel Eto'o joue la carte de l'apaisement

Samuel Eto'o, l'artisan de paix

Algérie-Cameroun
Par Henri
Publié le 17 août 2022 à 23:14 | mis à jour le 06 septembre 2022 à 12:59

Le match Algérie-Cameroun du 29 mars dernier a rendu les relations tumultueuses entre les deux fédérations (algérienne et Camerounaise) depuis ces derniers mois. Mais la dernière rencontre entre Djahid Zefizef et Samuel Eto’o, respectivement président de la FAF et de la Fécafoot, à l’occasion de l’Assemblée Générale de la CAF qui s’est tenue à Dar Es Salam la semaine dernière, semble décrisper la tension entre les deux sélections nationales. Et comme pour consolider cette paix des braves qui se dessine, Samuel Eto’o s’est fendu d’une déclaration amoureuse à l’endroit du peuple algérien.

Algérie-Cameroun: Samuel Eto'o calme les tensions

Entre les coups de gueule de Djamel Belmadi à l’encontre de Bakary Gassama et du Cameroun, la réplique de Roger Milla et la guerre des mots entre les fans des deux pays, le match Algérie-Cameroun a suscité une polémique sans précédent ces derniers mois.

Si les fans algériens ont encore le souvenir amer de cette rencontre du 29 mars 2022 à Blida, qui a acté l’élimination des Fennecs pour la Coupe du Monde Qatar 2022, ils doivent se résoudre à enterrer la hache de guerre surtout après les récents épisodes de ce feuilleton particulier.

En effet, mercredi, alors qu’il s’est rendu à Dakar dans le cadre de sa tournée de dialogue avec les fédérations de football, les supporters de football et des médias, en sa qualité d’ambassadeur de la prochaine Coupe du Monde, Samuel Eto’o a tenté d’apaiser les tensions entre les deux sélections.

« S'agissant de la relation entre la FAF (fédération algérienne de Football) et le FECAFOOT, il n’y a aucun problème», a d'abord lancé le triple vainqueur de la Ligue Européenne des Champions (2005,2009,2010).

Le double champion d'Afrique a ensuite révélé que l'Algérie est le premier pays à avoir apporté son soutien au Cameroun pour qu'il décroche l'organisation de la CAN 2021.

« J’ai apporté mon soutien pour que la CAN 2021 se joue au Cameroun. Je ne l’ai pas fait seul. Le premier pays qui m’a apporté son soutien, c’était l’Algérie. Le football connaît beaucoup d’émotions et ces émotions ont pris une autre ampleur. Je déplore cela. Mais je n’irai jamais contre le peuple algérien parce que c’est un peuple fier comme le peuple camerounais. Et ce peuple nous a servi tellement de grands joueurs», a-t-il ajouté.


Algérie-Cameroun: Un récent échange de poignée qui illustre l'apaisement

Le récent échange de poignées entre Djahid Zefizef et Samuel Eto'o à l'Assemblée Générale de la Confédération Africaine de Football (CAF), a été le point de départ de ce qui s'apparente désormais comme une normalisation des rapports entre l'Algérie et le Cameroun.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus