Cameroun: Des militants du RDPC invitent Biya à briguer un 8e mandat

Cameroun: Des militants du RDPC invitent Biya à briguer un 8e mandat
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 août 2022 à 18:59 | mis à jour le 30 août 2022 à 19:00

À la tête du Cameroun depuis 39 ans, Paul Biya sera-t-il candidat à la prochaine élection présidentielle prévue pour 2025 ? Réunis à l'occasion d'un meeting le samedi 27 août 2022 à Mayo-Louti, les militants du RDPC (Rassemblement démocratique du peuple camerounais) ont invité l'actuel chef d'État camerounais à briguer un 8e mandat.

Cameroun : Paul Biya en route pour un 8e mandat ?

La question est actuellement sur les lèvres au Cameroun. Paul Biya briguerait-il un 8e mandat ? Le président de la République du Cameroun garde le silence pour l'heure. On se souvient qu'à l'occasion de la visite du chef d'État français Emmanuel Macron, le dirigeant camerounais a éludé la question d'une journaliste à ce sujet.

" Le Cameroun est dirigé conformément à sa Constitution. Selon cette Constitution, le mandat que je mène a une durée de sept ans. Alors, essayez de faire la soustraction et vous saurez combien de temps il me reste à diriger le pays. Mais autrement, quand ce mandat arrivera à expiration, vous serez informé sur le point de savoir si je reste ou si je m’en vais au village", a répondu M. Biya.

En tout cas, les militants du parti au pouvoir, le RDPC, surtout ceux de Mayo-Louti, dans le nord du Cameroun, n'ont pas attendu pour solliciter la candidature de Paul Biya à la présidentielle 2025. L'appel a été lancé par Abdou Ngaraki, le président de la section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais de ladite localité, rapporte le site Cameroun Web.

"Ensemble, restons soudés derrière le président Paul Biya, le champion du RDPC, notre champion à nous, à qui nous lançons du haut de cette tribune de la place des fêtes de Guider, un vibrant appel pour qu'il soit toujours notre candidat naturel aux prochaines élections de 2025", a lâché le leader politique sous le regard des militants acquis à la cause du président camerounais.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus