Agriculture: Le PCCET va renforcer les microfinances pour l’accès aux financements

PCCET - Financement de l'Agriculture
Par Eugène SAHI
Publié le 09 septembre 2022 à 18:49 | mis à jour le 09 septembre 2022 à 18:49

Renforcer les capacités des acteurs des microfinances, notamment en Système d’information et de gestion (SIG), tel est l’objectif de l’atelier organisé par le Projet des Chaînes de valeur Compétitives pour l’Emploi et la Transformation économique (PCCET) le mercredi 8 septembre 2022.

« Nous voulons les aider à numériser leur processus », annonce le Coordonnateur du PCCET

Dans ce sens, une mission d’évaluation des besoins des institutions de microfinance en SIG va être déployée dans les prochains jours et sera conduite par l’expert international Mohamed Ben Nasr. Les détails de cette mission ont été livrés aux acteurs du secteur de la microfinance lors de cet atelier organisé dans les locaux de la Primature au Plateau.

Coordonnateur du PCCET, Arthur Coulibaly a réaffirmé la volonté de l’Etat ivoirien de faciliter l’accès aux financements pour les acteurs du monde agricole. A l’en croire, cet objectif passe par une meilleure organisation des Institutions de microfinance (IMF) qui font face à des difficultés qui ont été énumérées lors de cet atelier.

« Nous sommes convenus d’une feuille de route qui va être mise en œuvre dès demain. Ce qui est difficile c’est le déploiement du réseau. Si vous voulez créer une nouvelle agence dans une nouvelle zone ça demande des hommes. Ce que nous voulons, c’est de les aider déjà à numériser leur processus (…).Le projet va les aider à l’acquisition des système d’information et de gestion plus performants », a déclaré le Coordonnateur du PCCET.

« Le PCCET est un instrument du programme stratégique de 2030 qui est la vision du président de la République, Alassane Ouattara, vision mise en œuvre par le gouvernement conduit par le Premier ministre Patrick Achi. Donc dans le PCCET, nous avons un volet important pour l’accès au financement des acteurs des chaînes de valeur agricole.

Les microfinances sont des acteurs clé notamment pour la provision de services financiers et de crédit notamment en milieu rural. D'ailleurs ces institutions représentent près de 4 millions de clients près de 437 milliards FCFA de crédit, soit à peu près 3 % de crédit », a-t-il ajouté.


Présente à cet atelier, Maria Pagùra de la Banque Mondiale a exprimé l’engagement de son institution qui finance le PCCET a continué d’accompagner le gouvernement ivoirien. De son côté, Mohamed Ben Nasr a indiqué que sa mission sera notamment l’occasion de faire l’état des lieux des besoins des IMF en matière de système d’information et de gestion.

Pour rappel, le PCCET est un projet financé par la Banque Mondiale et mis en exécution par une Unité de coordination rattachée au Cabinet du Premier ministre. Il vise à améliorer l’accès au financement et la compétitivité des chaînes de valeur de l’hévéa, du palmier à huile, de l’ananas, de la mangue, du karité et du textile & habillement en vue de la commercialisation de produits à forte valeur ajoutée.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus