Maroc: L'ambassadeur d'Israël dément les accusations d'abus sexuel

David Govrin clame son innocence

Maroc, David Govrin clame son innocence
Par Henri
Publié le 14 septembre 2022 à 12:55 | mis à jour le 14 septembre 2022 à 12:56

Accusé d’abus sexuel et de malversations financières, l’ambassadeur d’Israël au Maroc, David Govrin, a été rappelé la semaine dernière par le ministère des Affaires étrangères de son pays. Ce dernier a démenti les accusations dont il fait l’objet.

Maroc: L'ambassadeur d’Israël nie les faits d’abus sexuel et de malversations financières

Depuis l’éclatement de cette affaire, c’est la première fois que l’ambassadeur d’Israël au Maroc se prononce, du moins à travers son avocat. En effet, dans une note adressée au ministère des Affaires étrangères dont l’AFP a copie, l’avocat de David Govrin a réfuté en bloc les accusations qui pèsent contre son client depuis quelques semaines.

Le conseil de l’ambassadeur, assure que ces accusations ne reposent sur aucune indice de preuves matérielles et qu’elles participent à la campagne de nuisance orchestrée contre le diplomate. « Au cours de la semaine écoulée, une partie méprisable et intéressée, cherchant à nuire à l’ambassadeur, s’est tournée vers divers médias et a lancé une campagne de diffamation fausse, dégradante et abusive contre l’ambassadeur », peut-on lire dans la lettre.

David Govrin assure que ces accusations ne relèvent que de pures allégations. Il accuse le chargé de sécurité de la représentation diplomatique d’être derrière ces manœuvres dilatoires. Selon les versions de l’ambassadeur, il aurait tenté en vain de démettre le chargé de sécurité de ses fonctions à la suite de plusieurs différends. Ce dernier aurait notamment utilisé à plusieurs reprises des véhicules de la représentation diplomatique à des fins personnelles.

« Plein de haine et de sentiments de vengeance, l’agent de sécurité a continué à faire tout ce qui était en son pouvoir pour nuire à l’ambassadeur et à son épouse et les diffamer, sans écarter aucun moyen, aussi méprisable et nuisible soit-il », peut-on lire dans la lettre. « Toutes les allégations diffamatoires de l’agent de sécurité, relatives à l’ambassadeur (…) sont des légendes », ajoute le texte.

Des manifestations contre l'ambassadeur

Cette affaire a suscité de vives réactions au Maroc depuis son éclatement. Samedi dernier, plusieurs associations de défense des droits des femmes, Khmissa, ont manifesté contre l’ambassadeur. Elles ont demandé notamment aux autorités marocaines d’ouvrir des enquêtes pour élucider les circonstances des violences faites aux femmes par l'ambassadeur. Entre 2016 et 2019, David Govrin, 59 ans, a été ambassadeur d’Israël en Égypte avant d’être nommé au Maroc.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus