Côte d'Ivoire - Aicha Koné : «Pourquoi j'ai chanté pour Assimi GOÏTA … »

Par Mael Espoir
Publié le 13 septembre 2022 à 20:22 | mis à jour le 07 novembre 2022 à 10:41

La diva de la musique ivoirienne, Aicha Koné, a dévoilé les raisons pour lesquelles elle a fait une chanson en hommage au chef de la Junte malienne, Assimi Goïta.

Aicha Koné : ‘’Le combat que mène aujourd’hui Assimi Goïta, n’est pas celui du Mali seul''

La chanteuse Aicha Koné est au cœur d’une vive polémique qui enflamme présentement les réseaux sociaux. En effet, la diva de la musique ivoirienne a dévoilé une chanson faisant les éloges du chef de la junte malienne, Assimi Goita.

Ce qui surprend et choque de nombreux observateurs quand on sait que plusieurs soldats ivoiriens sont détenus à Bamako depuis plus d'un mois.

Dans un entretien accordé à un confrère malien, elle a donné les raisons pour lesquelles elle a fait cette chanson.

« On ne peut pas plaire à tout le monde. Moi je pense que le combat que mène aujourd’hui Assimi Goïta n’est pas celui du Mali seul et je crois que nous allons nous en rendre compte plus tard. Il est sur la voie de continuer un combat mené par nos devanciers pour la liberté de l’Afrique. Si nous disons que nous sommes panafricains, nous devons comprendre les choses dans ce sens. Moi, je suis une artiste chanteuse et je soutiens Assimi parce que c’est un panafricain. Même si je ne suis pas du Mali, je pense que c’est un combat collectif. Si le Mali sort vainqueur de ce combat, nous aurons tous eu la victoire », a-t-elle indiqué.

La diva de la musique ivoirienne a également précisé qu’elle n’ a jamais rencontré Assimi Goita.

« Je vois Assimi Goïta à la télévision, je ne le connais pas physiquement. Mais c’est sa vision pour l’avancée du continent africain que j’ai aimée et qui a inspiré cette chanson. Nous sommes à la recherche de jeunes africains qui connaissent nos valeurs et de dirigeants qui nous aideront à sortir de la précarité. J’ai fait cette chanson en l’honneur d’Assimi Goïta du Mali, de Mamadi Doumbia de la Guinée et Damiba du Burkina Faso. Nous sommes dans le vent du changement. Il faut que les africains ouvrent les yeux. Il y a eu de l’avancée. Des mentalités sont en train de changer. Et Assimi Goïta est sur cette voie. Beaucoup d’africains devraient le suivre dans cette lancée car c’est un enfant du continent et si tout le monde l’aide à avancer dans le travail qu’il fait au Mali, tout le continent aura la paix », a-t-elle confié.

Puis d’ajouter : « Si je veux retourner dans mes origines, le père de ma mère vient de Sikasso au Mali. Il s’appelait Moussa Traoré et était de la lignée royale. Il est venu en Côte d’Ivoire et a eu ma mère après avoir épousé ma grand-mère. Mais je connais Sikasso parce que je vais voir les parents de mes grands- parents. Sinon, je suis originaire de Boundiali, non loin de Tengrela en Côte d’Ivoire », a-t-elle révélé.

Dans une autre vidéo publiée sur la toile, Aïcha Koné a fait savoir qu’elle est aussi préoccupée par la situation des soldats ivoiriens détenus au Mali. Elle espére qu’ils seront libérés.

Tout savoir sur la chanteuse ivoirienne Aicha Koné

Biographie

Aïcha Koné, originaire du nord du pays (Gbon dans le département de Boundiali), est une chanteuse ivoirienne née le 21 mai 1957 à Abidjan, et dont de nombreux textes de ses chansons sont en bambara ou en malinké.

Fille d'un médecin, elle aura des débuts difficiles en raison de l'hostilité de son père, Dr. Moussa Y. Koné, opposé au fait de voir sa fille embrasser une carrière musicale.

Aïcha débute véritablement sa carrière musicale au sein de l’Orchestre de la Radio Télévision Ivoirienne (ORTI) où elle est engagée comme choriste sous la direction, entre autres, de Boncana Maïga. Celui qui deviendra son mentor et sera jusqu’à Farafina Miria son arrangeur attitré, lui est présenté par Georges Benson, alors directeur des programmes de la Radio Télévision Ivoirienne RTI, qui l’a révélée au public ivoirien. L’adolescente côtoie ainsi d’autres grands maîtres de la musique africaine comme Manu Dibango avec qui elle va travailler. De ses années à l’ORTI, Aicha Koné dit qu’elles l’ont aidée à « s’organiser et à se structurer ». Très tôt influencée par la Sud-africaine Myriam Makeba, qu’elle rencontrera durant son exil guinéen, et interpellée par les mandolines de Nana Mouskouri et les guitares d’Enrico Macias aux accents d’Orient qui lui rappelle la musique mandingue, elle sort son premier 45 tours Denikeleni en 1979. Aïcha s'est imposée sur la scène musicale africaine. C'est une artiste de scène qui se produit dans le monde entier. Elle est la seule chanteuse ivoirienne à avoir obtenu 2 disques d’Or et plus de 45 prix et trophées.

Discographie

1979 : Denikeleni

1980 : Zata

1981 : Baba tounouna

1982 : Kamelemba

1982 : Soleil

1983 : Linda

1983 : Narda

1984 : Wodjoro

1986 : Aminata, Dia

1988 : Adouma

1990 : Tchaga

1992 : Poro Dance

1993 : Mandingo Live from Cote d'ivoire

1994 : Kanawa

1995 : Alte à la guerre

1997 : Consécration

2001 : Le lion

2002 : Ben Kadi

2004 : Yiri Bâ

2006 : Farafina Miria avec la participation de Manu Dibango, Boris Bergman, Meiway

2010 : Wassa avec la participation de Thomas Tranchemontagne

Quel est l'âge de Aïcha Koné ?

Née le 21 mai 1957 , la célèbre chanteuse ivoirienne à 65 ans.

     

Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Côte d'Ivoire: Pourquoi Dj congélateur a chassé son manager
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Musique: Pourquoi Alpha Blondy a décidé de tout arrêter
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le bel hommage de Marie Paule Adjé à Konnie Touré
04