Titrologie : Le PDCI se déchire, Laurent Gbagbo prend une décision

Titrologie : Le PDCI se déchire, Laurent Gbagbo prend une décision
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 septembre 2022 à 12:11 | mis à jour le 06 octobre 2022 à 18:01

L'actualité au sein du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) occupe une place de choix dans la titrologie du mardi 27 septembre 2022. Selon la revue de presse ivoirienne, le parti d'Henri Konan Bédié se déchire. Dans le même temps, le titrologue apprend que de son côté, Laurent Gbagbo vient de prendre une importante décision.

Titrologie : L'ONU lance un dernier appel à la junte malienne

"La guerre a commencé" au Parti démocratique de Côte d'Ivoire, écrit Le Jour dans sa parution du mardi 27 septembre 2022. Le nom d'Henriette Konan Bédié serait même citée dans cette crise au sein du PDCI. L'Essor ivoirien nous fait savoir que le parti d'Henri Konan Bédié se déchire à Cocody avant les élections municipales de 2023. "La bataille fratricide Yacé-Yasmina aura lieu", note le confrère dans sa titrologie.

À la Une de Le Temps, il est marqué que devant le "renouvellement suspect des membres de CEI locales", le PDCI "tape du poing sur la table". De l'autre côté, Laurent Gbagbo, fondateur du PPA-CI (Parti des peuples africains-Côte d'Ivoire), "prend une importante décision", poursuit le même journal.

Le récent discours du colonel Maïga à l'ONU continue d'alimenter l'actualité. L'Expression fait l'écho d'une "vague d'indignations" après la sortie du Premier ministre par intérim du Mali. Pour sa part, Le Matin s'interroge : "la junte malienne peut-elle gagner cette guerre déclarée ?". Pour L'Intelligent d'Abidjan, Bamako est "ramené à la réalité 48 heures après le Maïgashow à l'ONU qui n'a rien changé".

Dans le camp de Guillaume Kigabfori Soro, souligne Générations Nouvelles, les soroistes assurent que le "temps de la réorganisation et de la remobilisation a sonné". L'ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire a donné le ton, note le journal. Notre Voie affiche à sa Une la préoccupation des producteurs de café-cacao qui "réclament 1 500 F CFA par kilo de cacao".



+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus