France: La fermeture du compte Instagram de Booba jugée illégale

Booba remporte une petite victoire

Booba: La fermeture de son compte Instagram est jugée illégale
Par Henri
Publié le 04 octobre 2022 à 17:18 | mis à jour le 01 décembre 2022 à 16:17

Suite à la plainte de Magali Berdah contre Booba pour harcèlement, le rappeur français avait vu son compte Instagram « 0KLM » être désactivé par le réseau social qui bat pavillon américain. Après 3 mois de procédure, le Tribunal de Marseille vient de juger cette décision illégale demandant expressément au réseau social d’activer à nouveau le compte Instagram de l’artiste de 45 ans.

Booba gagne une bataille contre Magali Berdah

Booba peut se réjouir d’avoir remporté une bataille de cette guerre médiatico-juridique qui l’oppose à Magali Berdah. Le recours porté par le rappeur de 45 ans auprès du Tribunal de Marseille après la désactivation de son compte Instagram à la suite d’une plainte de l’influenceuse a porté ses fruits. En effet le tribunal de Marseille demande la révision de cette fermeture qu’il juge « illégale », ont annoncé les deux avocats de l’artiste, Mes Patrick Klugman et Ivan Terel lundi 4 octobre 2022.

« Ce compte avait été fermé au mois de juillet en dehors de tout cadre légal et sans procédure contradictoire à l’instigation de Mme Magali Berdah. Nous saluons cette décision juste qui met fin à plusieurs mois d’irrégularité notoire. Magali Berdah ne peut désormais plus utiliser ses liens avec les plates-formes pour museler ceux qui dénoncent les abus des influenceurs», ont déclaré les conseils de l'artiste.

Une affaire qui fait couler beaucoup d'encre et de salive

Pour comprendre le fond de cette affaire qui défraie la chronique, il faut remonter à 2017, année de la création de la société Shauna Events, spécialisée dans les partenariats commerciaux entre marques et célébrités, le plus souvent issues de la télé-réalité. Cette société dont le chiffre d’affaires dépasse 20 millions d’euros est dirigée par la star de télé-réalité Magali Berdah, 40 ans. Cette dernière est la cible principale de Booba qui l’accuse, elle et ses amis influenceurs, d’escroquer des internautes avec la publicité mensongère autour du placement des produits.

Entre Tweets moqueurs, insultants, les accusations d’islamophobie, les allusions à sa confession juive et la publication d’extraits de documents juridiques contenant son adresse, Booba fait voir de toutes les couleurs à Magali Berdah.


Exacerbée et exténuée par l’attitude du Duc de Boulogne, cette dernière qui doit aussi faire face à une enquête ouverte contre elle dans cette affaire, essaie, tant bien que mal de se défendre. « Depuis deux mois, Elie Yaffa, connu sous le nom de “Booba”, n’a eu de cesse de me prendre pour cible sur les réseaux sociaux par des publications mensongères et humiliantes. Ce faisant, il m’a délibérément livrée à sa meute de pirates haineuse, qu’il a déchaînée à mon encontre », avait-elle déclaré suite à la plainte déposée par elle contre le rappeur. L'influenceuse se réjouissait en juillet dernier d'une « Première victoire de ce long parcours : le président du tribunal judiciaire a ordonné la suppression du compte @OKLM (…) Ce n’est que le début, d’autres victoires viendront. La peur va changer de camp. »

Sa joie a été finalement de courte durée avec cette décision du tribunal de Marseille.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus