Corée du Sud: La fête d' Halloween tourne au drame, 153 morts à Séoul

fête d' Halloween  Corée du Sud
Par Eugène SAHI
Publié le 30 octobre 2022 à 17:03 | mis à jour le 30 octobre 2022 à 17:03

Une grosse bousculade à la célébration de Halloween à Séoul en Corée du Sud, a occasionné la mort d'au moins 153 personnes, dans la nuit du samedi 29 à dimanche 30 octobre 2022.

La première fête d' Halloween depuis le début de la pandémie de Covid-19, a tourné au drame en Corée du Sud

Des dizaines de milliers de personnes étaient réunies samedi nuit pour fêter Halloween pour la première fois depuis la pandémie de Covid-19.

"Juste avant, on voyait des milliers de jeunes rire et chanter, car à cause de la pandémie, il n’y avait plus eu de festivité publique depuis deux ans. Je pense que tout le monde avait besoin de se libérer de ces contraintes mais l’intensité était trop forte », témoigne pour La Croix, une jeune Coréenne travaillant dans le commerce, juste avant que les choses ne dérapent.

Plus de 100 000 personnes étaient rassemblées à Séoul Nuri, quartier d’Itaewon, situé près d’une ancienne base militaire américaine près de l'hôtel Hamilton. Puis la nuit a viré au cauchemar peu après 18h30, heure française.

« Les gens étaient les uns sur les autres comme dans une tombe. Certains perdaient connaissance progressivement, d’autres étaient manifestement morts », a déclaré un témoin non identifié à l’agence de presse Yonhap.

Dans une interview à la chaîne de télévision locale YTN, Lee Beom-suk, un médecin qui a administré des premiers soins aux victimes, a décrit des scènes de chaos et d’horreur.

« Lorsque j’ai tenté pour la première fois de pratiquer un massage cardiaque, il y avait deux victimes allongées sur le trottoir. Mais peu après le nombre a explosé », a-t-il raconté.

Face au grand nombre de victimes, les pompiers arrivés sur place ont demandé aux passants de les aider à pratiquer des massages cardiaques sur les blessés à même le trottoir, au milieu des débris. Les corps des personnes mortes écrasées ou piétinées s'alignaient sur le sol, sous des couvertures ou autres linceuls improvisés.

Des centaines d'ambulances, beaucoup d'entre elles venues de l'extérieur de Séoul, s'alignaient dans la nuit devant l'hôpital universitaire Soonchunhyang, situé près du lieu du drame et où ont été transportées un grand nombre de victimes.

Le président sud-coréen Yoon Suk-yeol, dans une adresse télévisée à la nation peu après la catastrophe, a décrété un deuil national. Le gouvernement "enquêtera rigoureusement sur la cause" du drame "pour s'assurer qu'un tel accident ne se reproduise plus à l'avenir", a-t-il promis.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus