Coupe du Monde 2022: L'Équipe de France est au Qatar, l'ambiance à leur hôtel

France à la Coupe du Monde 2022
Par Eugène SAHI
Publié le 17 novembre 2022 à 18:13 | mis à jour le 17 novembre 2022 à 18:13

Les Bleus de France, à quatre jours du démarrage de la Coupe du Monde 2022, ont rallié le Qatar mercredi 16 novembre. Ils ont atterri à Doha un peu après 17h30, avant de rejoindre leur camp de base.

France - L'aventure de la Coupe du Monde 2022 est désormais lancée pour les hommes de Didier Deschamps

C’est à l'hôtel Al Messila à Doha où ils séjourneront durant toute la compétition, que l'Équipe de France a déposé ses valises. La délégation tricolore a quitté, mercredi matin, le Centre national du football en direction de l'aéroport du Bourget pour rallier la capitale du Qatar où elle lancera sa Coupe du monde le mardi 22 novembre.

Partis du CNF Clairefontaine aux alentours de 9 heures, les Bleus ont décollé, à bord d'un Airbus A321, vers 10h45 depuis l'aéroport du Bourget. Après un vol sans difficulté d'un peu plus de 6h30, ils ont atterri à Doha à 19h21, heure locale (17h21 heure française).

La délégation tricolore a rejoint son camp de base après avoir effectué les formalités douanières. Une séance d'étirements et du travail en salle ont été effectués avant le dîner. Appelé pour pallier le forfait de Christopher Nkunku, l'attaquant Randal Kolo Muani doit rejoindre le groupe sur place jeudi en début de matinée. Les Bleus restent néanmoins attentifs au rétablissement du leader défensif Raphaël Varane et du Ballon d'Or Karim Benzema, tous deux touchés à une cuisse et absents des séances collectives jusque-là.


Devant l'hôtel, plusieurs dizaines de fans se sont regroupés en début de soirée pour accueillir les champions du monde, la plupart des habitants de Doha venus du Liban, de France ou encore d'Inde, équipés de drapeaux, maillots, trompettes et tambours. "Pour moi, la Coupe du monde a toujours été un rêve, et là j'ai l'opportunité de voir mon pays jouer ici au Qatar, dans mon pays d'expatriation", s'enthousiasme auprès de l'AFP Nina-Lou Fanget, lycéenne de 18 ans vivant à Doha, qui trépigne d'impatience. "Pour nous, la Coupe du monde a déjà commencé depuis trois ans !"


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus