Mali- Soldats ivoiriens détenus: La Côte d’Ivoire se retire de la MINUSMA

La Côte d’Ivoire va engager le retrait progressif de ses militaires et policiers du Mali
Par David Yala
Publié le 15 novembre 2022 à 10:44 | mis à jour le 15 novembre 2022 à 10:44

L'ancien Côte d’Ivoire va se retirer de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA ), une opération de maintien de la paix des Nations unies au Mali.

La Côte d’Ivoire va engager le retrait progressif de ses militaires et policiers du Mali

Le 10 juillet 2022, 49 soldats ivoiriens en mission de sécurisation au Mali, ont été arrêtés dès leur arrivée à l'aéroport de Bamako, puis placés sous mandat de dépôt pour atteinte à l'intégrité de l'État malien.

Alors que la Côte d’Ivoire ne cesse de dire que ses soldats arrêtés, étaient présents au Mali dans le cadre d’un appui logistique pour le compte de la MINUSMA, la junte militaire au pouvoir, elle, accuse ces soldats ivoiriens d'être des "mercenaires en mission de déstabilisation".

Et depuis lors, 46 militaires ivoiriens sur les 49 (les 3 femmes ayant été libérées pour raison humanitaire ) sont détenus au Mali malgré la médiation entamée par le président togolais Faure Gnassingbé qui n'a pas encore réussi à faire entendre raison au régime militaire de Assimi Goïta.

Dans une note diplomatique adressée au Bureau du Secrétaire général adjoint aux Opérations de paix des Nations Unies à New York, la mission permanente de la Côte d’Ivoire informe de sa décision de retrait progressif de ses personnels militaires et de police déployés au sein de la MINUSMA.



+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus