Cherté de la vie - Gnamaka Dogbo Eric: "Le ministre du Commerce ne dit pas la vérité"

Gnamaka Dogbo Eric : ‘’ Il n’y a pas de contrôle sur le marché, chacun donne son prix ‘’
Par Mael Espoir
Publié le 17 novembre 2022 à 17:21 | mis à jour le 17 novembre 2022 à 17:21

Le président du Forum de la société civile africaine (Fsa), Gnamaka Dogbo Eric, s’est prononcé, dimanche 15 novembre, sur la cherté de la vie en Côte d’Ivoire. Il s’est adressé au ministre du Commerce et au chef de l’Etat Alassane Ouattara.

Gnamaka Dogbo Eric : ‘’Il n’y a pas de contrôle sur le marché, chacun donne son prix‘’

‘’Trompe-moi sur le prix, ne me trompe pas sur la marchandise", tel était le thème de l’Assemblée générale extraordinaire du Forum de la société civile africaine (Fsa) qui a eu lieu le dimanche 15 novembre dernier. Une rencontre au cours de laquelle le président du Forum, Gnamaka Dogbo Eric, a déploré une situation assez récurrente sur les marchés ivoiriens.

‘’ Vous nous mentez sur le prix d’abord, et vous nous trompez sur la marchandise. Comment quelqu’un peut-il acheter un sac de riz de 25 kilogrammes, tu arrives à la maison, tu ouvres (…) tu constates que c’est 22 kg et demi‘’, a-t-il déploré avant de s’adresser ouvertement au ministre ivoirien du Commerce, Souleymane Diarrassouba.

‘’ Quand tu n’as pas une idée, quand tu voles un projet, celui qui a donné le projet, viens le voir, vous allez discuter. Il ne faut pas avoir honte. Je vous ai dit que je n’ai pas besoin de votre argent, mais venez me voir, je vais vous enseigner (…) Il avait créé une police rapide de Contrôle, ce n’est pas lui qui a dit, c’est nous qui avons proposé cela. Mais quand tu veux créer, il faut m’appeler. Tu ne peux pas recruter des gens, vous partez les former à des millions, et puis ils sont assis à la maison, ils ne font rien… Il n’y a pas de contrôle sur le marché, chacun donne son prix, chacun dit ce qu’il veut (...) Monsieur le ministre du Commerce, appelez-moi‘’, a soutenu Gnamaka Dogbo Eric tout en s’adressant au chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.


‘’ J’aimerais dire au chef de l’Etat que son ministre du Commerce ne lui dit pas la vérité. On a faim (…) A partir du 10 décembre, je vais convoquer une Assemblée générale et je vais dire à l’Etat de Côte d’Ivoire que trop c’est trop‘’, a-t-il lancé.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus