Décès de Jacques Mangoua : Une grosse perte pour le PDCI

Décès de Jacques Mangoua : Une grosse perte pour le PDCI
Par K. Richard Kouassi
Publié le 25 novembre 2022 à 10:05 | mis à jour le 25 novembre 2022 à 10:05

Le décès de Jacques Mangoua plonge le PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) dans la tristesse. L'ancien président du Conseil régional du Gbêkê et vice-président du parti d'Henri Konan Bédié est décédé dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 novembre 2022.

Décès de Jacques Mangoua : Le PDCI-RDA perd l'un de ses cadres

Avec le décès de Jacques Mangoua, le PDCI-RDA perd l'un de ses cadres. L'ex-président du Conseil régional du Gbêkê a poussé son dernier souffle dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 novembre 2022. Il était âgé de 67 ans.

On se rappelle qu'alors qu'il était à la tête du Conseil régional du Gbêkê, Jacques Mangoua a été au centre d'une affaire juridique qui a secoué le pays. En effet, courant septembre 2019, les autorités ivoiriennes ont affirmé avoir découvert des armes au domicile du proche d'Henri Konan Bédié à Béoumi (centre du pays) le 21 septembre.

Jacques Mangoua avait été détenu à la gendarmerie de Bouaké. Puis l'homme politique a été placé sous mandat de dépôt pour "détention illégale de 991 munitions d'armes de guerre, 49 munitions de fusil calibre 12 et 40 machettes". Le parti de Bédié avait condamné énergiquement "ces graves violations des libertés et des droits" et exigé "la mise en liberté immédiate" de Jacques Mangoua.

Jacques Mangoua a été jugé et condamné à cinq ans de prison pour "détention de munitions d'armes de guerre sans autorisation administrative". Il a également écopé de cinq ans de privation de ses droits civiques et cinq millions de francs CFA d'amende. Le vice-président a finalement été libéré le lundi 30 mars 2020.


Homme d'affaires prospère, le disparu était l'un des financiers du Parti démocratique de Côte d'Ivoire. Il a occupé le poste de vice-président au sein du "vieux" parti durant plusieurs années. C'est en 1994 qu'il fait son entrée au bureau politique.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus