La communauté ‘’ Et si on en parlait ‘’ célèbre ses deux ans d’existence

La communauté ‘’ Et si on en parlait ‘’ célèbre ses deux ans d’existence
Par Mael Espoir
Publié le 03 décembre 2022 à 14:37 | mis à jour le 03 décembre 2022 à 14:37

La communauté « Et si on en parlait » a célébré ses deux années d'existence le samedi 19 novembre 2022 à Cocody.

La communauté « Et si on en parlait » a deux (2) ans

« Côte d’Ivoire : Et si on en parlait… », c’est l’intitulé d’un projet initié par la Deutsche Welle Akademie (DW Akademie), qui a célébré ses deux ans d’existence le samedi 19 novembre 2022, à Cocody. « Et si on en parlait » est une plateforme d’échanges et de discussions réunissant des journalistes, des professionnels des médias, des acteurs de la société civile, des militants de partis politiques et des citoyens ordinaires, autour des idéaux de paix et de cohésion sociale.

‘’ Et si on en parlait" est né de la volonté de la DW Akademie d’initier avec des jeunes Ivoiriens et Ivoiriennes, un cadre d’échange et de dialogue franc, sécurisé et privé. Cette plateforme a été créée en août 2020 dans le contexte des élections présidentielles.

"Elle a été, pour nous, un espace interactif où nous pouvons débattre sur des sujets qui touchent à la vie de notre pays. Ça été aussi un cadre d’information et d’éducation en tant que citoyen responsable ‘’, a expliqué, Dorcas Loba, project officer à la Deutsche Welle Akademie, Côte d’Ivoire. ‘’

Et si on en parlait, c’est 15 conférences tenues, ce sont des sujets de discussion au quotidien, ce sont des formations à Abidjan et à l’intérieur du pays, des émissions radio et sur des médias en ligne. C’est une fabrique pour chacun de nous, et pour contribuer davantage à l’amélioration du climat socio politique en Côte d’Ivoire, nous avons de nombreuses perspectives pour 2023 ‘’ a-t-elle ajouté.

Karidja Konaté, porte-parole des membres de la communauté "Et si on en parlait", a témoigné de l’environnement qui règne au sein de cette communauté depuis son adhésion.

‘’Nous nous amusons à décrypter l'actualité, des devanciers nous rectifient et se font reconsidérer leurs idées. Nous discutons de solutions, nous nous inspirons, nous nous cultivons au jeu de la démocratie. Et puis enfin, nous finissons par grandir, ensemble, à prendre une forme compacte, avec nos différences d'idées et de bords, mais nous devenons davantage une famille ‘’, a-t-elle confié.

Présent à la célébration de l’an 2 de la communauté ‘’ Et si on en parlait ‘’, l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Ingo Herbert, a jugé satisfaisant le bilan de ladite communauté, tout en encourageant les initiateurs à poursuivre leurs actions.

Cette célébration a également été marquée par un panel animé par Magloire N'Dehi, chef de bureau de la Fondation Friedich Naumann et André Silver Konan, journaliste et patron de presse. Le panel s’est déroulé autour du thème ‘’ Contribution de la jeunesse à la consolidation de la paix et la cohésion sociale ‘’.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus