Mondial 2022 : Le sélectionneur du Brésil réagit à la sortie musclée de Roy Keane

Brésil: Tite défend sa sélection face aux critiques de Roy Keane après leur victoire face aux sud-Coréens
Par Team Afrique Sur 7
Publié le 07 décembre 2022 à 11:39 | mis à jour le 07 décembre 2022 à 11:39

Le Brésil a largement battu les Sud-Coréens le lundi 5 décembre 2022 sur un score de 4-1 à l’occasion des huitièmes de finale du mondial Qatari. Cette rencontre s’est transformée en amusement pour la Seleção au regard de leurs petits pas de danse festive après chaque but. Mais, cette célébration n'est pas du goût de Roy Keane qui la traite d’irrespectueuse envers leurs adversaires.

Brésil: Tite défend sa sélection face aux critiques de Roy Keane après leur victoire face aux sud-Coréens

Le Brésil est désormais qualifié pour les quarts de finale du mondial Qatari. Après leur incontestable victoire face aux Sud-Coréens, les hommes de Adenor Leonardo Bacchi dit Tite, devront s’apprêter pour faire face à la Croatie ce 9 décembre 2022 en quarts de finale. Face à Joon-Ho Son et ses coéquipiers, la Seleção a dansé de joie sur le stade devant les supporters en général pour célébrer leurs différents buts.

Mais l’ancien international Irlandais, Roy Maurice Keane, n’a pas manqué d’exprimer ses ressentiments à l’égard de cette célébration remarquable. « Les gens disent que c’est leur culture. Mais je pense que c’est irrespectueux envers leurs adversaires. Ça ne me dérange pas la première fois, mais après le coach est aussi impliqué. Ça ne me plait pas », a-t-il révélé sur son compte Tweeter. Ainsi, l’ancien milieu défensif de Manchester United s’est montré contre ces habitudes provoquantes de la Seleção.

Face à une telle attaque, l’entraineur de l’équipe nationale du Brésil n'est pas resté indifférent. Il répond avec un ton rassurant: « Je suis très prudent. Il y a des gens malveillants qui interprèteront ça comme un manque de respect », a expliqué le sélectionneur Brésilien qui dit s’adapter aux caractéristiques des joueurs. Très jeunes, la danse serait une partie de leur langue.

Donc, il n’y a pas d’autres interprétations à part le bonheur du but, le bonheur de l’équipe. Du coup, aucun manque de respect ne s’était manifesté envers les Sud-Coréens ni leur entraineur, Paulo Bento, que le Brésil respecte beaucoup.

Yahafe Ouattara : www.afrique-sur7.ci


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus