Côte d’Ivoire: Foot, Vahid Halilhodzic casse des "papos" sur Gbagbo

Foot : Photo Vahid Halilhodzic - Didier Drogba
Par Gary SLM
Publié le 09 décembre 2022 à 12:51 | mis à jour le 09 décembre 2022 à 12:51

Ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Vahid Halilhodzic a pointé du doigt, dans So Foot, un interventionnisme de Laurent Gbagbo dans le football ivoirien.

Foot: Vahid Halilhodzic a-t-il pris au pied de la lettre le propos de Gbagbo ?

Le Président Laurent Gbagbo était encore à la tête de la Côte d’Ivoire lorsque Vahid Halilhodzic a pris les commandes de l’équipe nationale. C’est Jacques Anouma, bras droit de l’ancien chef d’État et président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) de l’époque qui avait poussé pour l’arrivée de l’entraîneur franco-Bosnien de 70 ans, rémunéré à l’époque à plusieurs dizaines de millions de FCFA.

Le moins qu’on puisse espérer d’un coach de cette dimension est bien entendu des résultats. Au regard de la polémique suscitée à l’époque par son salaire jugé trop élevé, le Président Laurent Gbagbo, en plaisantant, lui disait qu’il devait gagner la CAN pour lui permettre de se faire réélire.

C’est ce propos pratiquement détourné par le sélectionneur limogé après 24 matchs, qui refait l’actualité. Vahid Halilhodzic a dénoncé, dans les colonnes de So Foot, l’intrusion du Président Laurent Gbagbo dans la gestion du football ivoirien.

« En Côte d'Ivoire, le président Laurent Gbagbo m'avait ordonné de gagner pour qu'il soit réélu », a-t-il déclaré avant de faire savoir qu’il lui avait répondu « Demandez-le aux joueurs. »

Vahid denonce l'immiscion de la politique dans le sport

L’ancien coach du PSG ajoute ensuite: « Je ne pouvais pas supporter d’ingérence, ce n’est pas le président qui choisit les joueurs».

L’ancien sélectionneur avait remporté 23 matchs dont plusieurs matchs amicaux, avec les Eléphants de Côte d’Ivoire de l’ère Didier Drogba, l'époque où les Eléphants avaient la meilleure équipe d'Afrique sur le papier. Vahid s’était crashé face à l'Algérie en quarts de finale de la CAN 2010, défaite qui ne lui a pas été pardonnée par les Ivoiriens et dirigeants de la FIF. Son limogeage avait été prononcé dans la foulée.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus