Burkina Faso : Le capitaine Traoré crée un fonds de soutien patriotique

Burkina Faso : Un fond de 100 Milliards FCFA pour financer Les VDP
Par Team Afrique Sur 7
Publié le 12 janvier 2023 à 19:40 | mis à jour le 12 janvier 2023 à 19:40

Burkina Faso- Au cours de l’hebdomadaire Conseil des ministres du ce mercredi 11 janvier 2023, le capitaine Ibrahim TRAORÉ, a examiné et adopté deux rapports au titre du ministère de l’Économie, des Finances et de la Prospective dont l’un porte création d'un fonds de soutien patriotique, avec un besoin de près de 100 milliards de francs CFA pour son alimentation.

Burkina Faso : Une contribution financière des Burkinabè à la lutte contre le terrorisme adoptée

Selon le ministre chargé des Finances, Aboubakar NACANABO, ‘’la mise en place de ce fonds est en partie, la contribution des Burkinabè à la lutte contre le terrorisme, notamment par le soutien des Volontaires pour la défense de la patrie comportant plusieurs composantes’’.

Il faut noter que les syndicats ayant refusé le prélèvement de 1% sur les salaires, la contribution à l'effort de guerre sera alors volontaire. La première composante est relative à la contribution des fonctionnaires et des travailleurs du privé. « Pour cette composante, nous avons voulu qu’elle soit volontaire, dans la mesure où on n’a pas pu dégager un consensus avec les partenaires sociaux », a expliqué le ministre NACANABO.

Selon le porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel OUEDRAOGO, « la transition a affirmé de façon claire la volonté de pouvoir mener cette guerre de façon souveraine". "Il faut que les Burkinabè eux-mêmes soient les acteurs de la reconquête de notre territoire et de la refondation de notre pays", a-t-il signifié.

5 % de salaire de chaque ministre comme contribution pour alimenter le fonds

À cet effort de guerre, tout le monde doit jouer sa partition, à commencer par les premières autorités. En effet, les membres du gouvernement ont décidé de façon unanime de céder chacun 5 % de son salaire mensuel comme contribution à ce fonds. La deuxième composante concerne les taxes sur la consommation des boissons, du tabac et une contribution sur la consommation en matière de télécommunication et sur les jeux de hasard.

Les nouvelles mesures fiscales pour l'année 2023 prévoient un rehaussement du taux de la taxe sur les boissons alcoolisées ou non allant de 15% pour les sucreries jusqu'à 70 % pour le vin. Avec ce dispositif, le gouvernement espère des entrées financières conséquentes pour permettre de financer le déploiement des volontaires de la patrie sur le terrain de la lutte contre le terrorisme. On se souvient qu’un recrutement de plus 50 000 volontaires et qui avait largement dépassé les attentes, avait été mené par le gouvernement dans le cadre de cette lutte antiterroriste.

Pierre Edouard Ouedraogo www.afrique-sur7.ci


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus