Le gouvernement invite les transporteurs à adhérer à la CMU et au RSTI

Le gouvernement invite les transporteurs à adhérer la CMU et le RSTI
Par Team Afrique Sur 7
Publié le 24 janvier 2023 à 16:44 | mis à jour le 24 janvier 2023 à 16:44

Le lundi 23 janvier 2023, le ministre Adama Kamara était en face des transporteurs à la gare routière de Bingerville, dans le cadre de la première étape de la tournée de sensibilisation sur les nouveaux mécanismes de protection sociale (Cmu et Rsti).

Protection sociale : Sensibilisation des transporteurs sur la CMU et le RSTI

Au cours de cette rencontre de sensibilisation, le ministre de la protection sociale, Adama Kamara, a invité tous les usagers du transport à adhérer aux nouveaux mécanismes de protection sociale notamment la CMU (Couverture maladie universelle) et au RSTI (Régime social des travailleurs indépendants). S’agissant de la CMU, le ministre a demandé à l’ensemble des transporteurs et les nombreuses femmes présentes sur les lieux, de faire enrôler afin de pouvoir bénéficier des avantages qui en découlent.

CMU

« Au nom du président de la République et du Premier Ministre, je vous invite à vous faire enrôler à le Couverture maladie universelle. Si vous êtes enrôlés et que vous êtes à jour de vos cotisations, lorsque vous êtes malade, votre cœur ne bat pas parce que vous serez bien traités et vous ne paierez que 30% de la prestation médicale », a expliqué le ministre Adama Kamara. Pour qui, si le coût de vos soins s’élève à 10.000 Fcfa, cela vous revient de payer seulement 3000 Fcfa.

En effet, le ministre indique qu’avec la CMU, la peur de fréquenter les centres de santé n’aura plus sa raison d’y être. « Eloignez-vous des médicaments de la rue (…) Faites-vous enrôler », a-t-il conseillé sans toutefois oublier d’énumérer la condition. En claire, pour pouvoir bénéficier des prestations de la Couverture Maladie universelle, chacun devra cotiser la somme de 1000 Fcfa par mois comme contribution.

CMU

Relativement au RSTI (Régime social des travailleurs indépendants), le ministre souligne qu’il s’agit d’une couverture sociale obligatoire pour tous travailleurs indépendants.

« Le président, en pensant aux travailleurs du secteur informel, c’est-à-dire, vous les transporteurs, les vendeuses de pagnes, d’alloco, les couturiers, les menuisiers, etc. a mis en place le Régime social des travailleurs indépendants (…) », a indiqué Adama Kamara. Pour qui, cela leur permettra de bénéficier les mêmes avantages que les travailleurs du secteur privé et public.

Mais la seule condition serait de s’acquitter de ses cotisations, ce qui se fait au niveau de la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) après déclaration. « Ainsi, quand vous serez à la retraite, vous toucherez votre pension », a-t-il conclu.

Yahafe Ouattara : www.afrique-sur7.ci


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus