Côte d'Ivoire : De retour au pays, des ex exilés s'en remettent à Cissé Bacongo

Les ex-exilés partagent leur crie de cœur au Ministre Cissé Bacongo
Par Team Afrique Sur 7
Publié le 28 janvier 2023 à 10:17 | mis à jour le 28 janvier 2023 à 10:17

Le jeudi 26 janvier 2023, le Ministre Cissé Bacongo a reçu les membres du Réseau des ex-réfugiés pour la Réinsertion, à la salle des mariages de la Mairie de Koumassi.

Les ex-exilés plaident pour que Cissé Bacongo soit leur ‘’ avocat auprès du Président de la République et du gouvernement’’

Cette rencontre a essentiellement porté sur les difficultés auxquelles ces réfugiés de la crise post-électorale de 2011 sont confrontés depuis leur retour en Côte d'Ivoire, notamment l’établissement d’actes administratifs, d’extraits de naissance, d’équivalence des diplômes, de concours, de documents de création de PME.

Prenant la parole, Ossin Didier, président du Réseau des ex-réfugiés pour la Réinsertion, a remercié le Ministre Cissé Ibrahima Bacongo pour sa sollicitude à leur égard.

Dans son propos, il a rappelé la main tendue du gouvernement ivoirien, et pour eux, il est important de s'inscrire dans cette dynamique de réconciliation.

« Monsieur le Ministre, on est mieux que chez soi. Nous sommes heureux d'être rentrés et nous remercions le Président de la République et tous les acteurs qui ont permis notre retour. (...) Tous les acteurs politiques se sont inscrits dans cette dynamique de la réconciliation, nous aussi, nous sommes dans cette dynamique », a-t-il déclaré avant de présenter leurs doléances à savoir leur insertion socioprofessionnelle.

Il a également plaidé pour que le ministre Cissé Bacongo soit leur ‘’ avocat auprès du Président de la République et du gouvernement’’.

Le Ministre Cissé Ibrahima Bacongo a pour sa part souhaité la bienvenue à ses hôtes du jour et rappelé ‘’ qu’on est mieux que chez soit’’. Il leur a demandé de pardonner à ceux qui leur ont pardonné.

« Revenus au pays, ayez le cœur léger, pardonnez à ceux qui vous ont offensés car eux aussi vous ont pardonné. Nous nous sommes tous pardonnés », s'est-il exprimé.

Aussi a-t-il soutenu que « toutes les grandes nations ont connu des crises mais elles se sont relevées (...) Aujourd'hui, notre pays est en train de devenir la locomotive de l'Afrique et cela doit se faire avec tous les ivoiriens ».

Il a dit avoir pris bonne note de leurs différentes préoccupations et à cet effet, il les a instruits de mettre en place un comité pour le recensement de toutes leurs doléances susmentionnées afin d'apporter des solutions efficaces. Et qu’ensemble avec les autorités, des solutions idoines soient trouvées dans les meilleurs délais aux préoccupations de tous ces ex réfugiés rentrés pour la plupart du Ghana, du Togo et du Libéria.

La cheville ouvrière de cette rencontre, Serges Koffi, ex leader de la FESCI, lui aussi ex réfugié a remercié la sollicitude du ministre Cissé Bacongo et rassuré ses camarades de rester à l’écoute mais surtout de contribuer à la cohésion et la paix.

Mam Ouattara : afrique-sur7.ci

Source : Sercom


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus