Algérie: Saïd Bouteflika acquitté en appel dans l’affaire de « complot »

n Algérie, Saïd Bouteflika, le frère du président algérien déchu, a été acquitté dans l’affaire de « complot »
Par Eugène SAHI
Publié le 03 janvier 2021 à 09:56 | mis à jour le 03 janvier 2021 à 09:56

En Algérie, Saïd Bouteflika, le frère du président algérien déchu, a été acquitté dans l’affaire de « complot » par une cour d'appel militaire, selon l'agence officielle APS.

Saïd Bouteflika acquitté mais transféré dans une prison civile

Une cour d’Appel algérienne a acquitté samedi le frère et ex-conseiller du président déchu Abdelaziz Bouteflika, Saïd Bouteflika, et deux ex-patrons du renseignement. Les trois hommes, ainsi que la militante Louisa Hanoune, avaient été condamnés à 15 ans de prison pour "complot" contre l'armée et l'État.

"Après la lecture de l'affaire sur l'assistance par le président de la Cour d'appel militaire de Blida, les accusés Saïd Bouteflika, Mohamed Mediène, Athmane Tartag et Louisa Hanoune ont été tous entendus et ont plaidé non coupables", a expliqué l'avocat. "Après délibération, la cour (...) a rendu la décision d'annuler le jugement en première instance et d'acquitter tous les accusés", a-t-il précisé.

A la suite de cette décision surprise, Saïd Bouteflika sera transféré dans une prison civile en attendant son procès dans d’autres affaires liées à la corruption durant les vingt ans de pouvoir de son frère, selon une source judiciaire. Il était jusque-là détenu dans une geôle militaire.

Il a été récemment placé sous mandat de dépôt, accusé de « trafic d’influence », dans le cadre d’une affaire concernant le lancement d’une chaîne de télévision censée faire la promotion du cinquième mandat présidentiel de son frère aîné en 2019.

Arrêtés en mai 2019, les quatre accusés avaient été condamnés en septembre de la même année à quinze ans d’emprisonnement lors d’un procès éclair devant le tribunal militaire de Blida, pour « complot contre l’autorité de l’Etat et de l’armée ».

« Après la lecture de l’affaire (…) par le président de la Cour d’appel militaire de Blida, les accusés (…) ont été entendus et ont plaidé non coupables », a expliqué l’avocat. « Après délibération, la cour (…) a rendu la décision d’annuler le jugement en première instance et d’acquitter tous les accusés », a-t-il précisé.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus