Financement Économies africaines : Roch Kaboré ne presse pas les pas

Roch Kaboré s'envole pour Paris, à l'invitation de Macron
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 mai 2021 à 12:32 | mis à jour le 17 mai 2021 à 12:38

À l'instar d'autres dirigeants africains, Roch Kaboré s'est envolé pour l'Hexagone, ce lundi 17 mai, sur invitation d'Emmanuel Macron. Le président du Faso prendra part au Sommet sur le financement des économies africaines, qui se tiendra, mardi.

Roch Kaboré s'envole pour Paris, à l'invitation de Macron

La pandémie de la Covid-19 a fortement impacté l'économie mondiale. De nombreux pays, en récession, et tentent tant bien que mal une relance économique post-Covid. C'est dans cette optique qu'Emmanuel Macron a convié une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement, ainsi que des dirigeants d'organisations internationales à un Sommet sur le financement des économies africaines.

Sommet qui se tiendra ce mardi 18 mai 2021, au Grand Palais Éphémère de l'Élysée. Mais bien avant cette rencontre, un Dîner de travail est offert, ce lundi 17 mai, en compagnie du président français au Palais de l'Élysée. Pour y prendre part, "Roch Kaboré a quitté Ouagadougou, ce matin (lundi, Ndlr) pour Paris, où il prendra part à un Sommet sur le financement des économies africaines, ce mardi 18 mai", peut-on lire dans un tweet publié par la Présidence du Faso.

À noter que pour le même Sommet, Alassane Ouattara, président ivoirien, s'est envolé pour la France, deux jours plus tôt, à savoir, le samedi 15 mai. Sur les bords de la Seine, le chef d'État ivoirien a eu de nombreux entretiens. Sur les bords de la Seine, le chef d'Etat ivoirien a eu des entretiens avec de nombreuses personnalités, dont Axel van Trotsenburg, Directeur des Opérations de la Banque mondiale (BM), et Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

Comparaison n'est certes pas raison, et les agendas diffèrent d'un chef d'Etat à un autre. Mais pour un tel sommet, où sont annoncés une trentaine de chefs d’État et de gouvernement africains, des dirigeants d’organisations internationales, ainsi que des membres du G7 et du G20, le lobbying et des rencontres en marge du Sommet sont nécessaires pour nouer des partenariats solides.

D'autant plus que le Burkina Faso, aux prises à une vague terroriste sans précédent qui a plombé son économie, a plus que jamais besoin d'un plan de relance. Ce qui a amené certains observateurs a dire que contrairement à son homologue ivoirien, Roch Kaboré ne presse pas les pas pour se rendre à ce Sommet sur la relance post-Covid des économies africaines. Le dirigeant du pays des hommes intègres a toutefois ses priorités et sait comment conduire les destinées de son pays. Lui qui vient d'être réélu à la tête du Burkina Faso pour un second mandat.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus