Bénin: Les USA dénoncent les condamnations de Joël Aïvo et Reckya

Bénin-Condamnation de Joël Aïvo et Reckya Madougou : Les États-Unis prennent position
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 14 décembre 2021 à 12:34 | mis à jour le 14 décembre 2021 à 12:34

Au Bénin, le département d' Etat américain a réagi aux condamnations par la justice béninoise, de Reckya Madougou et Joël Aïvo, deux opposants au président Patrice Talon.

Bénin- Justice : Les États-Unis dénoncent "un ciblage systématique" des opposants

Les États-Unis d' Amérique dénoncent les condamnations de Reckya Madougou et Joël Aïvo, deux opposants au régime du président Patrice Talon. Dans une déclaration signée de Sir Ned Press, porte-parole du département d' Etat, l' Etat américain estime que ces récents procès et la condamnation des deux opposants « soulèvent de graves inquiétudes quant à l’ingérence politique dans le système de justice pénale du Bénin », dénonçant au passage un « ciblage systématique des personnalités politiques de l’opposition ».

« Nous sommes alarmés par la poursuite de l’érosion de l’espace pour la dissidence, l’augmentation globale des restrictions à l’autonomie participative et à la liberté d’expression et le ciblage systématique des personnalités politiques de l’opposition », a fait savoir Ned Price. Invitant dans la foulée les autorités béninoises à œuvrer à la restauration de l'ancienne réputation du Bénin, notamment en matière de protection des libertés publiques et de l' Etat de droit. « Le gouvernement actuel doit démontrer aux citoyens béninois et aux partenaires internationaux, que « le système judiciaire ne sera pas utilisé à des fins politiques ».

L'opposant Joël Aïvo, faut-il le rappeler, a écopé, le 7 décembre dernier, de 10 ans d'emprisonnement à l'issue de son procès. Détenu depuis huit mois, le candidat recalé à la présidentielle d'avril 2021 a été reconnu coupable par la justice béninoise des accusations de "complot contre l'autorité de l'Etat" et "blanchiment de capitaux". L'opposante Reckya Madougou a, quant à elle, écopé de 20 ans de prison pour complicité de terrorisme et financement du terrorisme.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus