Robert Brazza, Ferre Gola et Barbara Kanam pleurent Général Defao

Décès Général Defao
Par Eugène SAHI
Publié le 28 décembre 2021 à 12:10 | mis à jour le 28 décembre 2021 à 12:10

Arrivé plutôt pour des spectacles, l'artiste musicien congolais Lulendo Matumona, plus connu sous le nom Général Defao est décédé le lundi 27 décembre 2021 à Douala, après un malaise.

Général Defao: Brusque disparition d’un monument de la rumba congolaise

Le Général Defao, un monument de la rumba congolaise et de la musique africaine, vient de s’éteindre à Douala au Cameroun où il est arrivé la semaine dernière pour un spectacle privé.

Pris d’un malaise, le chanteur également surnommé Def Defao avait été conduit à l'Hôpital Laquintinie de Douala où il a succombé dans la soirée vers 19 heures.

Selon certaines sources, il était atteint de diabète alors que d’autres évoquent plutôt le covid -19, qui an déjà emporté de célèbres noms de la musique africaine dont Manu Dibango. Difficile pour l’instant de déterminer les causes de la disparition subite de l’immense artiste qui a fait des ravages avec multiples tubes à succès.

La nouvelle annoncée par plusieurs médias a choqué des célébrités et des artistes qui ont tenu à rendre hommage à l’artiste interprète du titre à succès “Amour scolaire”.

“Tu resteras dans les cœurs et dans les esprits un artiste à la voix exceptionnelle et au charisme incroyable dont le talent n’avait d’égal que l’exubérance…unique ! Repose En Paix Général Defao, Lulendo Matumona. L’Afrique et le monde te disent MATONDO!”, s’est exprimé Robert Brazza sur la toile.

Les artistes Ferre Gola et Barbara Kanam ont également exprimé leur tristesse sur leur compte Instagram à la suite de cette disparition de celui qui a fait, de 1983 à 1991, les beaux jours du groupe Choc Stars, avant de créer son propre groupe Big Star.


Née le 31 décembre 1958 à Kinshasa, cette icône de la musique congolaise, notamment la Rumba, Lulendo Matumona a fait danser l’Afrique à l’instar de ses tubes comme ” Radio trottoir”, ”Famille Kikuta”, "Amour Scolaire”, ”parfait 1510”.

Le Général Defao débute dans la chanson, en 1976, dans de petits groupes, d’un quartier populeux de Kinshasa. Ses modèles se nomment, à l’époque, Papa Wemba, Nyoka Longo, Gina Efonge et Evoloko, quatre chanteurs du groupe Zaiko Langa Langa des années soixante-dix. Mais celui auquel il s’identifie le plus, côté chant, c’est Tabu Ley Rochereau.

Sa réputation a rapidement traversé les frontières. Très célèbre au Cameroun et en Côte d'Ivoire, Général Defao va intégrer le groupe Zaiko Langa langa en 1981 avant que son charisme inné de musicien talentueux le conduise à une carrière solo.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus