CIV: Cacao, Ouattara signe un accord avec Nana Akufo-Addo

Nana Akufo-Addo et Alassane Ouattara au palais présidentiel d'Abidjan-Plateau
Par Timothée Jean
Publié le 27 mars 2018 à 10:48 | mis à jour le 27 mars 2018 à 10:54

Un pas de plus vient d’être posé dans le renforcement de la coopération ivoiro-ghanéenne. Le président Alassane Ouattara a procédé à la signature d’un accord de partenariat avec son homologue ghanéen Nana Akufo-Addo, les présidents des deux pays premiers producteurs mondiaux de cacao.

Alassane Ouattara et Nana Akufo-Addo renforcent leur partenariat

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo séjourne actuellement à Abidjan à l'occasion de la 6e édition de l’Africa CEO Forum, une plateforme économique réunissant de grands patrons, industriels, acteurs de la finance et de la politique.

En marge de cette cérémonie, le chef d’État ghanéen a été reçu en audience par le Président ivoirien Alassane Ouattara, ce lundi 26 mars 2018, au Palais de la Présidence de la République. Les deux hommes ont eu un tête-à-tête avant d’être élargi aux différentes délégations.

Cette entrevue s’est par ailleurs soldée par la signature d’un accord dit « Déclaration d’Abidjan ». Cet accord porte sur le domaine du cacao. Il faut dire que la Côte d’Ivoire est le plus gros producteur mondial de la fève devant le Ghana voisin, qui occupe la deuxième place.

Par cet acte donc, les deux grands producteurs mondiaux de cacao ont réaffirmé leur volonté de mener ensemble des actions pour faire face aux défis de l’économie cacaoyère.

En clair, il s’agit d’annoncer chaque année, de manière concomitante et avant le début de la campagne, le prix du cacao aux producteurs, d'intensifier les recherches scientifiques sur la protection des plants de cacao et de l’amélioration des variétés, mais aussi la mise sur pied d’un programme régional de lutte contre la maladie du Swollen shoot, qui fait des ravages dans les plantations ivoiriennes et ghanéennes.

Les deux chefs d’État veulent surtout trouver une amélioration du coût du cacao qui a relativement baissé ces dernières années. Cette énième coopération permettra certainement de redonner un souffle nouveau à un secteur porteur, mais en proie à de nombreuses difficultés.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus