Abidjan : Les faux chiffres de la visite de Ouattara en Chine

Alassane Ouattara en Chine
Par Gary SLM
Publié le 09 septembre 2018 à 09:45 | mis à jour le 09 septembre 2018 à 10:05

Le retour de Chine du Président Alassane Ouattara continue de faire l’actualité à Abidjan. La raison, une guerre des chiffres est engagée entre médias supporters de l’action de sont gouvernement sur les montants des contrats commerciaux qu’il a signés à Beijing. Mais combien Ouattara a-t-il vraiment ramené de Chine ?

Le Pdt Alassane Ouattara, le montant de ses contrats avec la Chine

Le président Alassane Ouattara a dit combien il souhaite renforcer la coopération entre la Chine et son pays la Côte d’Ivoire. Invité de prestige des autorités chinoises lors du forum sino-Afrique, il est revenu à Abidjan les bras chargés de contrats commerciaux. Le quotidien ivoirien Fraternité Matin a évoqué le montant de 3000 de contrat dans son édition du 6 septembre 2018.

Ce sont neuf accords commerciaux, dont celui de la construction d’une centrale thermique à San Pedro, d’une valeur de 1900 milliards qu’avait en réalité dans sa valise le président Ouattara à son retour en Côte d’Ivoire le 5 de ce mois et non le pompeux chiffre mis en avant par le quotidien gouvernemental.

Le plus ancien média ivoirien avait titré à sa Une : « routes, stades, centrales thermiques, parcs industriels : la Chine va investir plus de 3 000 milliards de FCFA », un chiffre en réalité inventé parce que ne correspondant en rien à ceux des accords conclus lors de cette visite du président.

Il faut noter que les accords commerciaux signés par l'État de Côte d'Ivoire avec la Chine portent également sur l'armement.

Avec ce chiffre de 3 000 milliards de FCFA sorti de nulle part, à moins qu’il ne soit question ici de la totalité des contrats passés par la Chine avec la Côte d’Ivoire, depuis une date que devra préciser le quotidien, c’est un doute qui est jeté sur la communication du gouvernement qui pourrait être soupçonné de manipuler en hausse ou en baisse les chiffres sur lesquels se sont engagées les autorités chinoises.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus