Côte d’Ivoire: Près d’une semaine après la suspension de la grève, les comptes des enseignants toujours gelés

Promesse du gouvernement envers les enseignants, pas encore respecté
Par
Publié le 30 mars 2019 à 09:51 | mis à jour le 30 mars 2019 à 09:51

Près d’une semaine après la suspension du mot d’ordre de grève des enseignants de Côte d’Ivoire et la reprise effective des cours, leurs comptes n'ont toujours pas été degélés comme promis par le gouvernement lors des négociations.

Promesse du gouvernement envers les enseignants, pas encore respecté

"Monsieur le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l'Etat, s'il vous plaît dégelez les comptes des enseignants! Vous l'aviez promis, ils ont fait leur part en suspendant le mot d'ordre de grève, tenez donc votre promesse en respectant votre parole", a écrit vendredi le président de la plateforme des organisations professionnelles du secteur public de Côte d'Ivoire, Théodore Gnagna Zadi sur sa page Facebook.

Selon le gouvernement et le ministère de l’éducation nationale, la reprise des cours était la condition pour le dégel des comptes des enseignants sanctionnés.

Après plus de deux (02) mois de grève dans le secteur éducation-formation, des négociations avait été entamées par le gouvernement avec les responsables syndicaux de l’enseignement primaire, secondaire et supérieur.

Samedi, la Coalition du secteur éducation formation de Côte d’Ivoire (Cosefci) a décidé à la suite d’une assemblée générale de suspendre la grève pour un mois et demander la reprise des cours dès le 23 mars.

la Cosefci avait appelé le gouvernement a "dégeler les comptes de tous les enseignants de Côte d'Ivoire (et) à réparer les dommages causés (à ceux) de Bouaké" ainsi que "tous ceux qui sont intervenus" lors de la crise "à mettre en oeuvre ce qu'ils ont promis".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus