Coup dur pour le PDCI-RDA avant la rencontre Bédié-Gbagbo

Le maire de Toumodi, Idrissa Koné quitte le PDCI-RDA pour le RHDP

Coup dur pour le PDCI-RDA avant la rencontre Bédié-Gbagbo
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 28 juillet 2019 à 10:10 | mis à jour le 28 juillet 2019 à 10:10

Le PDCI-RDA a enregistré une autre défection, vendredi 26 juillet 2019, soit à moins de 72 h de la rencontre prévue au sommet entre les deux anciens chefs d’Etat Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo à Bruxelles.

Le maire de Toumodi, Idrissa Koné, quitte le PDCI-RDA pour le RHDP

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix continue de s’approvisionner au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire d'Henri Konan Bédié. A moins de 72 h de la rencontre tant attendue entre Laurent Gbagbo et le président du vieux parti à Bruxelles, Idrissa Koné, maire de Toumodi et cadre du PDCI-RDA, a choisi de rejoindre Ahoussou Jeannot, Daniel Kablan Duncan et Kobenan Kouassi Adjoumani au RHDP, le parti du rival Alassane Ouattara.

Cette saignée au PDCI-RDA au profit du RHDP intervient après la décision du Sphynx de Daoukro, de rejeter aux calendres grecques le projet d’unification prévue des formations politiques à l’époque, membres de la coalition du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix. L’une des raisons à l’origine du divorce entre Henri Konan Bédié et son allié Alassane Ouattara, a été le refus de ce dernier de se plier à l'exigence du président du Parti septuagénaire, qui est la candidature à la prochaine élection présidentielle d'une personnalité issue du PDCI-RDA.

« Le noyau dur du parti (PDCI-RDA) se sent lésé de ne pas avoir pu présenter de candidat issu de ses rangs en 2015. Et Ouattara leur a clairement fait comprendre que ça ne serait pas le cas en 2020», avait écrit le confrère le Point.fr dans une publication datant du 09 août 2018. Le parti d’Henri Konan Bédié s’est désormais tourné vers le Front populaire ivoirien (FPI)de Laurent Gbagbo, en vue de la mise en place d’une nouvelle alliance « non-idéologique », qui aura pour mission de mettre fin au régime RHDP.

L'objectif étant d'opérer un changement en faveur de la « réconciliation », de la « cohésion sociale », et du mieux vivre des Ivoiriens. Chose que le régime d'Alassane Ouattara n’a pu réussir en 10 années de gouvernance, selon l’opposition politique ivoirienne. Cette rencontre devrait être actée le lundi 29 juillet prochain entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié à Bruxelles où réside le président fondateur du FPI après sa remise en liberté par la Cour pénale internationale (CPI).


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus