FESCI : Saint-Clair Alla forme son bureau et se fait attaquer

Allah Saint-Clair forme le nouveau bureau de la FESCI
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 septembre 2019 à 11:15 | mis à jour le 15 octobre 2019 à 11:36

Élu secrétaire général de la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire) le samedi 1er juin 2019, à l'issue d'un congrès, Alla Saint Clair vient de former son Bureau exécutif national (BEN). Le successeur d' Assi Fulgence Assi a dévoilé les noms des personnes avec lesquelles il va diriger le plus puissant syndicat estudiantin du pays de 2019 à 2021.

Le BEN de la FESCI est connu

Quatre mois après son élection à la tête de la FESCI, Alla Saint-Clair, surnommé le National Makélé, a rendu publique la liste de son Bureau exécutif national, publiée sur la page Facebook de l'organisation. C'est une équipe de trente personnes qui aura la lourde tâche de présider aux destinées de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire pour les deux prochaines années. Si les internautes ont salué la nouvelle de la formation du bureau de la FESCI, la plupart d'entre eux se sont insurgés contre l'utilisation des surnoms pour présenter les membres du bureau national. En effet, tous les collaborateurs d' Alla Saint-Clair sont désignés par leurs surnoms. Par exemple, le secrétaire à l'organisation se nomme La Flèche quand le secrétaire aux affaires académiques porte le surnom Gbotou.

"Comment fait-on pour reconnaitre ces messieurs vu que leurs noms ne sont pas donnés", a décrié un internaute. Et un autre d'ajouter : "Que des surnoms, comment voulez qu’on ne prenne pas au sérieux, au pire vous êtes maintenant assimilés aux organisations terroristes." Pour un autre internaute, "une structure responsable doit afficher les noms des membres du bureau exécutif de manière responsable".

"Il doit exister des oppositions idéologiques. Idéologie ne veut pas dire la division systématique de la famille. Au finish, c’est la Fesci qui doit mener le combat. Et donc le représentant de toutes ces réflexions, c’est bien ma modeste personne", avait déclaré Alla Saint-Clair après son élection, le samedi 1er juin sous le regard de son prédécesseur, Assi Fulgence Assi. Il place son mandat sous le sceau de l'union et de l'excellence.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus