Côte d'Ivoire: Un proche de Soro tire les oreilles à Adama Bictogo

Guillaume Soro, ancien patron du parlement ivoirien
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 02 octobre 2019 à 09:30 | mis à jour le 02 octobre 2019 à 09:30

Le jugement porté sur Guillaume Soro par l’ancien ministre de l’intégration africaine et actuel directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, a suscité la réaction de Mamadou Traoré, l’un des fidèles lieutenants de l’ancien patron du parlement ivoirien.

Mamadou Traoré rafraîchit la mémoire d'Adama Bictogo sur le cas Soro

« Guillaume Soro a fait son choix que je respecte. La seule chose que je ne respecte pas, c’est le manque de constance. On ne peut pas mener une bataille contre l’ivoirité, contre l’exclusion d’une partie des Ivoiriens, militer pour la justice pendant des années et s’allier avec ceux qui ont justement prôné tout ce contre quoi on s’est battu », déclarait M. Bictogo dans une interview accordée au confrère panafricain Jeune Afrique.

Ces propos du directeur exécutif du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix font suite au rapprochement de l’ancien patron du Parlement ivoirien, d’avec le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié «l’ivoiritaire », à en croire Bictogo.

De quoi susciter la réaction de Mamadou Traoré, ce proche de Guillaume Soro. « Dois-je rappeler à ce cadre que son Président (Ndlr. Alassane Ouattara) a lui aussi combattu Bedié hier parce qu'il le traitait d'ivoiritaire ? Dois-je rappeler à ce cadre qu'en 2005, son président s'est allié à cet ivoiritaire pour obtenir le pouvoir en 2010 et en 2015 ? Dois-je rappeler à ce cadre que Bedié était considéré par son Président comme l'honorable grand frère pour qui il avait un grand respect ? », s’est-il interrogé.

Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se passaient, il y a peu, la pommade au sein de l’alliance RHDP. Guillaume Soro, quant à lui, apparaissait comme le fils "digne" qui a, au moyen d’une rébellion armée, combattu le régime «dictatorial» de Laurent Gbagbo, pour l’instauration d’un régime «démocratique».

Mais beaucoup d’eau a coulé sous le pont, et les incompréhensions dues à l’alternance politique en 2020, ont fait tourner au vinaigre l’idylle politique qui réunissait les anciens alliés.

Mamadou Traoré juge donc incompréhensible la réaction du ministre Bictogo. « Si ce cadre traite donc Guillaume Soro d’inconstant parce qu’il s’est allié à un ivoiritaire, que dira-t-il donc de son président qui s'est allié à cet ivoiritaire qu'il a combattu hier ? », s’est-il encore interrogé.

Autrement dit, lâche Mamadou Traoré, "si Guillaume Soro est inconstant parce qu'il s'est allié à Bedié que ce cadre traite aujourd'hui d'ivoiritaire, que dira-t-il de son président qui s'est également allié à Bedié bien avant Guillaume Soro ?".




Afficher les commentaires
Articles les plus lus