Etats-Unis: Un homme noir tué en public par des policiers blancs

A quand la fin des barbaries policières sur les hommes noirs ?

Meurtre d'un noir par des policiers blancs aux Etats-Unis
Par Mael Espoir
Publié le 27 mai 2020 à 15:55 | mis à jour le 27 mai 2020 à 17:09

Si l’on pensait que les barbaries policières sur les hommes de couleur aux Etats-Unis, n’étaient qu'un lointain souvenir, une scène surréaliste qui s’est produite lundi à Minneapolis aux Etats-Unis vient de prouver le contraire.

A quand la fin des barbaries policières sur les hommes noirs aux Etats-Unis ?

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, l’on aperçoit un homme de peau noire, répondant au nom de George Floyd, plaqué au sol sur le ventre par un policier blanc qui l’immobilise avec un genou sur le cou. Pendant plus de 10 minutes, l’homme se plaint de ne pas pouvoir respirer et d’avoir mal, mais l’agent de police maintient fièrement son genou sur ce dernier. Et sous le regard d’un second policier essayant de tenir à distance les passants qui commençaient à s’emporter vu que George Floyd ne bougeait plus et semblait avoir perdu connaissance.

"Il ne respire plus, il ne bouge plus, prenez son pouls", répète un témoin. Quelques minutes plus tard, une ambulance est arrivée. Et l'homme a été transporté dans un hôpital où il est finalement décédé peu après.

Après le décès de George Floyd, un porte-parole de la police a révélé qu'il avait résisté à son interpellation par les agents appelés pour un délit mineur. L’on apprend également que les quatre policiers qui ont commis ce meurtre ont été limogés.

Cependant, force est de constater que cette scène a suscité une vague d’indignation à travers le monde. Dans la ville de Minneapolis aux Etats-Unis, plusieurs personnes sont descendues dans les rues pour demander que ces policiers soient jugés puis condamnés pour meurtre.

En Côte d’Ivoire également, certains artistes ont réagi face à cette situation. "Aucun être humain ne mérite ce genre de sauvagerie. Repose en paix Georges Floyd. Que Dieu console tous mes frères noirs-américains", a posté Ariel Sheney, quand la comédienne Yvidero écrivait ceci : "Une seule question ... Quand est-ce que tout ceci s’arrêtera ?"

.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus