La démission de Daniel Kablan Duncan remonte au 27 février 2020

Daniel Kablan Duncan... Pourtant « RHDP des pieds à la tête »

Daniel Kablan Duncan, ex-vice-président de la République
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 13 juillet 2020 à 15:20 | mis à jour le 13 juillet 2020 à 15:45

L'annonce de la démission de Daniel Kablan Duncan a été faite, ce lundi 13 juillet 2020, par le Secrétaire général de la Présidence. Et pourtant, cette démission du Vice-Président ivoirien remonte au 27 février dernier.

Daniel Kablan Duncan... Pourtant « RHDP des pieds à la tête »

Transfuge du PDCI, Daniel Kablan Duncan avait acté son divorce d'avec Henri Konan Bédié en lançant cette boutade : « Je suis RHDP des pieds à la tête ». Mais chemin faisant avec Alassane Ouattara au sein de la majorité présidentielle, le Vice-Président de la République présentait quelques signes de mal-être.

À en croire Jeune Afrique, Clarisse Duncan, l'épouse de Daniel, avait déjà fait une confidence à Henriette Konan Bédié, l'épouse du président du PDCI, sur les regrets de l'adhésion de son époux au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Même si cette information a par la suite été démentie par l'intéressé, il n'en demeure pas moins que la tension était perceptible dans les couloirs du palais.

La désignation d'Amadou Gon Coulibaly en qualité de candidat de la majorité présidentielle, le 12 mars dernier, lors du Conseil politique du RHDP avait également contribué à creuser davantage cette fissure au sein du parti présidentiel. Les ministres Marcel Amon Tanoh et Albert Toikeusse Mabri ont quitté le navire RHDP pour se retrouver du côté de l'opposition.

Aussi, dans le communiqué de la Présidence de la République, Patrick Achi, Secrétaire général de la Présidence, indiquait : « Le Vice-Président de la République, Monsieur Daniel Kablan Duncan a remis au Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, sa démission du poste de Vice-Président de la République, pour des raisons de convenance personnelle, par une correspondance en date du 27 février 2020. »

Ainsi, en dépit de tous les entretiens avec le Président Ouattara, Duncan est-il resté intransigeant sur sa décision. Sa démission a donc été actée par le Chef de l'État près de cinq mois après, et le décret y afférent a été signé le 8 juillet 2020, jour du décès du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus