Fermeture de bars et lieux de spectacles : Le Magnific crie sa colère

Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 juillet 2020 à 19:06 | mis à jour le 14 juillet 2020 à 19:28

Le Magnific est très remonté contre les autorités ivoiriennes. En effet, lors du Conseil national de sécurité (CNS) du lundi 13 juillet 2020, il a été annoncé le maintien de la fermeture des bars, boites de nuit, cinémas et lieux de spectacle. Cette situation cause d'énormes difficultés aux acteurs culturels que l'humoriste n'a pas manqué de décrier.

"Mourons, ce n'est pas une priorité pour eux", Le Magnific

Les acteurs culturels ivoiriens vont devoir encore attendre avant de retrouver leurs bars, boites de nuit ou encore cinémas et lieux de spectacle. Ainsi en a décidé le Conseil national de sécurité qui s'est réuni le lundi 13 juillet 2020 sous la présidence d'Alassane Ouattara. "Le Conseil national de sécurité décide après l’avis du Comité scientifique du maintien de l’état d’urgence jusqu’au 30 juillet 2020 ; du maintien de la fermeture des frontières terrestres et maritimes ; de la fin de l’isolement du grand Abidjan à partir du 15 juillet 2020 ; du contrôle systématique du port du masque dans les véhicules, et les lieux publics, ainsi que l’application des mesures coercitives définies par décret; du maintien de la fermeture des bars, boites de nuit, cinémas et lieux de spectacle ; du confinement obligatoire de toutes les personnes vulnérables, y compris les femmes enceintes ; du renforcement de la sensibilisation communautaire en vue d’un changement de comportement surtout à travers une plus grande implication des jeunes et des femmes encadrées par les communes", peut-on lire dans le communiqué final.

Visiblement, cette mesure n'est pas du goût de Le Magnific. Dans une publication sur son compte Instagram, Bah Jacques Silvère, de son vrai nom, a critiqué la décision du CNS avec un brin d'humour. "Ils nous ont demandé de laver nos mains... On a pensé à une invitation... Ils nous ont dit de porter cache-nez pour ne pas sentir ce qui allait nous arriver... et fermer nos bouches, face à notre sort... Ils nous ont dit de garder la distanciation sociale pour ne même pas les approcher...", a écrit Le Magnific.

Poursuivant, Le Magnific a affiché sa tristesse devant la souffrance des acteurs de la culture. "Artistes de Côte d'Ivoire et acteurs culturels, appliquons les gestes barrières. Restons chez nous si bien sûr ton propriétaire ne t'a pas encore mis dehors et mourons, ce n'est pas une priorité pour eux... Heureusement que l'espoir fait vivre… », a-t-il conclu.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus