En dépit de sa candidature, Bédié fait volte-face aux CEI locales

Henri Konan Bédié, le candidat du PDCI, et son Secrétaire exécutif. Guikahué
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 septembre 2020 à 18:30 | mis à jour le 15 septembre 2020 à 16:22

Henri Konan Bédié fait partie de la short-list des candidats retenus pour la Présidentielle 2020. Le PDCI, son parti, refuse cependant de prendre part aux élections des bureaux des Commissions électorales locales (CEI).

Bédié et le PDCI refusent de participer aux élections des Bureaux des commissions locales de la CEI

Dans une ordonnance rendue fin juillet, la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) avait pointé le déséquilibre de la Commission électorale indépendante (CEI) en faveur du RHDP, parti au pouvoir. La Cour d'Arusha avait alors appelé les autorités ivoiriennes à procéder à un rééquilibrage de l'organe électoral afin de garantir des élections crédibles et transparentes.

Fraîchement nommé Premier ministre, Hamed Bakayoko avait alors lancé cet appel au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) : « Nous sommes d’accord pour dire qu’en application de l’ordonnance du 4 mars 2020, le PDCI peut venir aussi bien au niveau de la commission centrale qu’au niveau des commissions locales, afin que nous puissions refaire les élections au niveau des commissions locales pour qu’il y soit représenté. Ceci, afin que nous arrivions à un meilleur équilibre tel que souhaité par la CADHP. » Le Chef du Gouvernement avait toutefois réitéré la volonté des autorités étatiques d'organiser le scrutin présidentiel à la date constitutionnelle du 31 octobre 2020.

Le Conseil constitutionnel vient de proclamer la liste des candidats retenus pour participer à cette élection, et le candidat du PDCI, Henri Konan Bédié, a été retenu pour competir. Cependant, contre toute attente, le parti septuagénaire vient de produire un communiqué dans lequel il annonce : « Le PDCI- RDA décide de ne pas participer aux élections des bureaux des Commissions électorales locales du 15 septembre 2020. »

Notons par ailleurs que le PDCI a désigné Bamba Siaka comme son représentant à la Commission centrale de la Commission électorale indépendante (CEI), mais aux dernières nouvelles, ce dernier n'a pas encore prêté serment. Avec cette nouvelle décision, l'on s'interroge comment le PDCI entend s'assurer de la crédibilité des élections avec les CEI locales jugées déséquilibrées.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus