Affaire Arrestation des opposants : Ouattara répond aux Nations Unies

Alassane Ouattara : « Le temps du concours électoral est passé »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 novembre 2020 à 13:29 | mis à jour le 11 novembre 2020 à 14:32

Les Nations-Unies ont exprimé leurs vives préoccupations par rapport à la situation sociopolitique en Côte d'Ivoire. Alassane Ouattara, président ivoirien, a tenu à répondre à l'organisation dirigée par Antonio Guterres.

Alassane Ouattara : « Le temps du concours électoral est passé »

Mme Michelle Bachelet se dit très préoccupée par la situation sociopolitique ivoirienne. « Nous avons de sérieuses préoccupations concernant l'arrestation de plusieurs responsables de l'opposition dont au moins huit seraient toujours en détention et le déploiement des forces de sécurité au domicile d'autres personnes », a déclaré le Haut commissaire des Nations-Unies. Puis, elle ajoute : « J'exhorte les responsables politiques de toutes les parties à travailler ensemble pour apaiser les tensions par le dialogue et non par des mesures de sécurité brutales et des arrestations. »

Alassane Ouattara, premier citoyen ivoirien, a tenu à apporter sa réplique à cette préoccupation des instances de l'ONU. Dans une série de tweets en anglais, le chef de l'État ivoirien a indiqué : « Je réaffirme ma disponibilité, aujourd'hui comme hier, pour un dialogue sincère et constructif avec l'opposition, dans le respect de l'ordre constitutionnel. »

Poursuivant, le Président Ouattara ajoute : « Notre élection présidentielle du 31 octobre a été l'aboutissement d'un processus de collaboration de trois ans entre le gouvernement, les dirigeants politiques de tous les partis et la société civile, pour adopter des réformes qui ont rendu notre jeune démocratie plus forte. »

Officiellement déclaré élu par le Conseil constitutionnel, Alassane Ouattara indique que « le temps du concours électoral est passé ». Aussi, entend-il passer à l'action pour mettre en oeuvre son plan « Côte d'Ivoire Solidaire » pour lequel ses compatriotes qui ont pris par au scrutin présidentiel lui ont accordé leurs suffrages à 94,27% des suffrages exprimés.

Accélérer la transformation économique et sociale de la Côte d'Ivoire, à travers une croissance plus inclusive, tel est le leitmotiv que se définit le président ivoirien.

« Merci à toutes les organisations internationales indépendantes qui ont fourni un soutien technique et financier pour nous aider à faire en sorte que notre élection se déroule de manière libre, équitable et transparente. Nous apprécions votre soutien et vos contributions », a-t-il exprimé sa gratitude.

Mme Bachelet appelle toutefois « toutes les parties à modérer la rhétorique haineuse et à s'efforcer de trouver des solutions communes, dans le plein respect de l'État de droit et des droits de l'homme, par le biais d'un dialogue inclusif et constructif ».




Afficher les commentaires
Articles les plus lus