Chaude bataille entre Soro et Sidi Touré chez les Euro-Députés

Sidi Touré échange par visioconférence avec un Euro-Député
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 16 novembre 2020 à 17:03 | mis à jour le 16 novembre 2020 à 18:05

Pouvoir et opposition ne cessent d'activer, chacun, son réseau pour remporter le bras de fer qui a cours entre les acteurs politiques ivoiriens. Sidi Touré vient à cet effet d'échanger par visioconférence avec un Député européen sur la crise ivoirienne.

Après le passage de Soro à Bruxelles, Sidi Touré échange par visioconférence avec un Euro-Député

31 octobre 2020, s'est tenue l'élection présidentielle ivoirienne qui a vu la réélection d'Alassane Ouattara. L'opposition refuse cependant de reconnaitre un 3e mandat au chef de l'État. Aussi, les opposants ont-ils mis en place le Conseil national de transition (CNT) dont la présidence a été confiée à Henri Konan Bédié. S'ouvre alors un autre épisode dans la crise ivoirienne ponctuée par des morts, des blessés, des destructions de biens publics et privés, ainsi que l'interpellation de plusieurs cadres de l'opposition, dont Pascal Affi N'Guessan et Maurice Kakou Guikahué. Les présidents Ouattara et Bédié se sont toutefois rencontrés, le 11 décembre dernier, afin d'entamer un dialogue politique.

Cependant, pour contester le 3e mandat du Président Ouattara, Guillaume Soro s'était rendu à Bruxelles, deux jours plus tôt, pour demander aux Eurodéputés de prendre des sanctions contre le président ivoirien et certains de ses proches, leur imputant les violences et autres atrocités qui ont secoué la Côte d'Ivoire ces derniers jours. « En mission à Bruxelles 48h! Séance de travail avec des Eurodéputés. Au menu : Les sanctions contre le régime illégal de l’ex-Président Ouattara », avait tweeté l'ancien président de l'Assemblée nationale.

Les autorités ivoiriennes ne restent pas les bras croisés non plus. Elles ont d'ailleurs lancé des offensives diplomatiques qui ont débouché sur le courrier de félicitation d'Emmanuel Macron à Alassane Ouattara pour sa réélection. Le ministre Sidi Touré, porte-parole du Gouvernement ivoirien, est tout aussi au front pour convaincre la communauté internationale à propos de la crise politique ivoirienne.

« J'ai échangé, via visioconférence, avec M. Antonio lopez-Istúriz White, Député européen, Membre de la Commission des affaires étrangères. Ces échanges ont porté sur le dialogue en cours en Côte d'Ivoire et la paix dans la sous-région », a révélé le ministre de la Communication et des Médias sur son compte Twitter. C'est donc à croire que la bataille entre acteurs politiques ivoiriens s'est déportée sur le terrain diplomatique.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus