Oumé: FPI et RACI se rangent derrière la candidate de Ouattara

Touré Virginie, candidate du RHDP, a imposé Ouattara
Par David Yala
Publié le 15 février 2021 à 11:45 | mis à jour le 15 février 2021 à 11:47

Les élections législatives du 06 mars 2021 constituent un enjeu majeur pour le RHDP (parti du président Alassane Ouattara) qui espère obtenir la majorité des sièges à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Oumé: Comment Touré Virginie, candidate du RHDP, a imposé Ouattara

Gagner les élections législatives du 06 mars 2021 pour permettre au président Alassane Ouattara de mener sereinement son troisième quinquennat à la tête de la Côte d’Ivoire. Tel est le voeu pieux du RHDP (parti au pouvoir). Selon Adama Bictogo, le directeur exécutif du parti fondé par l’ancien Directeur général adjoint du FMI, les candidatures du RHDP sont le prolongement de l’élection présidentielle d’octobre 2020 qui a vu la réélection du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.

« Ce n’est pas être député qui est vraiment notre objectif mais c’est parce qu’on sait qu’être député (…) non seulement, ça donne la force à Alassane Ouattara mais ça lui donne aussi la force de nous aider à vous aider. Parce que, nous on ne peut pas vous aider si on n’a pas la confiance de celui qui permet de faire des routes, de vous donner l’eau potable, de construire des centres de santé, de donner des écoles et même de donner des emplois », a-t-il récemment lâché face aux populations d’Agboville.

Une sortie du directeur exécutif du RHDP qui traduit le sens réel des candidatures du parti au pouvoir partout sur le territoire national. « Chers parents, cette élection est votre élection car c’est avec vous et pour vous que nous sommes candidats. Et, c’est avec vous que nous allons aller à la victoire du 06 mars prochain. Je vous engage donc à porter haut la candidature du RHDP », a insisté Adama Bictogo.

Et c’est justement dans ce cadre que rentre la candidature de Mme Touré Aya Virginie, officiellement présentée le week-end dernier aux populations d'Oumé par Djédjé Bagnon, président du Conseil régional du Gôh et coordonnateur régional du RHDP. Une autre présence et non des moindres, c’est celle de l’ambassadeur Allou Eugène, ancien chef du protocole du président ivoirien Laurent Gbagbo, fondateur du Front populaire ivoirien (FPI).

Djédjé Bagnon, ancien proche d’Henri Konan Bédié au sein du PDCI, a d’emblée fait savoir que le choix de la présidente de la Fondation PETROCI s’est fait de manière consensuelle d’abord à la base avant d’être entériné par la direction exécutive du parti dirigé par le président Alassane Ouattara. Pour l’ancien bras droit de Gbagbo, l’ambassadeur Allou Eugène, le RHDP détient la panacée pour la Côte d’Ivoire.

« Le président Ouattara étant un acteur de développement, il convient de lui donner la majorité parlementaire en élisant Touré Virginie à la tête du département d'Oumé », a-t-il déclaré. La présentation officielle de la députée sortante, candidate à sa propre succession, a vu l'adhésion du FPI et du RACI, un mouvement jusqu’à une date récente proche de Guillaume Soro.

Ces deux partis, pourtant de l'opposition, ont non seulement décidé de faire campagne pour la candidate du RDHP mais aussi et surtout de demander à tous leurs militants de voter massivement pour Touré Aya Virginie car celle-ci ‘’est la meilleure candidate qui fédère toutes les couches sociales du département d’Oumé.

Plusieurs oeuvres sociales ou de développement en faveur des populations à Oumé, notamment l’adduction en eau potable des villages, la paix et la cohésion sociale retrouvées sont à mettre à l'actif de la mère du styliste ivoirien Gilles Touré. « Sa candidature n'est ni pour les Gban ni pour les Gouro encore moins pour les Malinké. Sa candidature est pour toutes les populations d’Oumé », rassure-t-on.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus