Zouglou: Le chanteur LUNIC libéré après deux mois passés en prison

LUNIC est sorti de prison
Par Eugène SAHI
Publié le 16 mai 2021 à 15:56 | mis à jour le 16 mai 2021 à 15:56

L’artiste ivoirien Lunic est sorti de prison après y avoir été incarcéré pendant deux mois pour possession d’un faux passeport français.

Affaire Faux passeport français : LUNIC est sorti de prison

Condamné le 19 mars 2021, l’artiste ivoirien de Zouglou, N'guessan Jean-Jacques connu sous le nom de Lunic, a été libéré samedi 15 mai dans la matinée.

Le chanteur avait été épinglé alors qu’il était en possession d’un faux passeport français avec lequel il essayait de rejoindre l’Hexagone via l’aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Pris en flagrant délit par la police ivoirienne à l’aéroport d’Abidjan, il avait été conduit, seulement quelques jours plus tard, à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), sans que ses avocats ne puissent faire grand chose pour lui.

Sur la toile, l’information est devenue virale et a été diversement commentée. Par ailleurs, la plupart des commentateurs ont condamné l’acte qui, pour eux, a terni son image d’artiste respecté. D’autres ont même souhaité une peine plus lourde.

A peine sorti de prison, le kélépé du zouglou et son staff s'activent pour la sortie très prochaine de son nouvel album déjà près.

C’est plutôt dans la ville de Bouaké, seconde ville de la Côte d’Ivoire en termes de densité de la population, que Lunic passe son enfance. Il y fait ses études primaires jusqu’à la classe de 3ème.

La ville de Bouaké prise pour cible par la rébellion ivoirienne de 2002, Lunic s’enfuit avec des souvenirs douloureux et décide de mettre en avant son talent d’artiste chanteur. Et c’est naturellement aux forces de défense et de sécurité de Côte d'Ivoire qu’il dédie son tout premier album baptisé ‘’Mono Yako’’ sorti en 2005.

Il va se révèler au public ivoirien grâce au titre ''Golé'', extrait de son deuxième album ‘’Gratitude’’ sorti en 2008.

Qui est LUNIC, l’ancien chauffeur-livreur à la poste en France

En 2010, pendant les campagnes électorales en Côte d’Ivoire, l’artiste est sollicité pour intégrer un collectif de chanteurs, en vue de faire un titre pour soutenir la candidature de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo.

Après les élections, et la crise post-électorale qui s’en est suivie, Lunic choisit de rester en France. Il travaille pendant cinq (05) ans comme chauffeur-livreur à la poste.

Mais “Bengué” étant très dur, Lunic goupille son retour en Côte d’Ivoire. Il signe avec Maranatha Production, une maison de production et d’organisation de spectacles, qui vient de naître. Pour sceller ce mariage, il sort le 14 février 2016 le titre « On sait mais on fait », suivi d’un autre single « Enfant béni ».

C’est le retour du grand succès d'antan du prodigue du Zouglou ivoirien avec « Abidjan est risqué » qui sort en 2017. Un succès fou qui relance totalement sa carrière. Pendant qu’il baigne sur un nuage, l’artiste est frappé d’un malheur de manière soudaine. Son ancienne compagne qui lui avait inspiré le titre « Abidjan est risqué », décède.

C’est un coup dur pour lui puisqu’elle lui a été d’un soutien inestimable dans tous les pans de sa vie. Il lui dédie le titre « illusion » sorti dans la même année 2017.

Passée l’émotion et pour renforcer son capital confiance, retrouvé, Lunic sort en 2018 GPP (Génération Pressée Pressée).


Afficher les commentaires
Articles les plus lus