Titrologie du 18 mai 2021: «Bédié continue de tout verrouiller au PDCI»

Titrologie du 18 mai 2021
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 18 mai 2021 à 08:40 | mis à jour le 18 mai 2021 à 09:16

18 mai 2001, la titrologie de ce mardi met en lumière les différentes tractations autour d'un rapprochement PDCI - RHDP, mais Henri Konan Bédié semble n'être pas favorable à cette nouvelle Union. Les GOR continuent de leur côté de battre le pavé pour le retour en Côte d'Ivoire de Laurent Gbagbo.

Titrologie : « RHDP - PDCI, on se parle à haute voix sans se cacher »

Dans la tentative de rapprochement entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, le magazine panafricain Jeune Afrique évoque la mise à disposition d'un hélicoptère du président ivoirien à on aîné du PDCI. Dernière Heure ouvre la Titrologie de ce jour en revenant sur "Les dessous de la machination de Jeune Afrique contre HKB". Le Bélier parle d'ailleurs de "solidarité, Union, cohésion autour de Bédié". Soir Info va plus loin en indiquant que malgré l'appel de Ouattara à rejoindre le RHDP, "Bédié continue de tout verrouiller au PDCI". Et pourtant, le Matin fait savoir qu'entre le RHDP et le PDCI, on se parle sans se cacher". Pour L'Expression, "l'Alliance PDCI-GOR menacée". Tous ces rififi entre les principaux leaders de la classe politique ivoirienne poussent le quotidien Aujourd'hui à s'interroger : "La réconciliation est-elle possible ?"

Quoi qu'il en soit, les proches de l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo continue de travailler à son retour en Côte d'Ivoire. "Faites du retour de Gbagbo une opportunité historique", interpelle Justin Koné Katinan dans les colonnes de Le Temps. Poursuivant, le porte-parole de Gbagbo Laurent indique que le Président de la république, Alassane Ouattara est "le plus grand gagnant d'un accueil populaire de Gbagbo", ajoute-t-il à la une de L'Inter. De son côté, "Michel Gbagbo explose et rasure" à propos du retour à Abidjan de son père, poursuit Le Temps.

En France pour prendre part au Sommet sur le Financement des économies africaines, Alassane Ouattara décroche déjà des lauriers. Le Jour Plus présente "Les gros enjeux" de ce Sommet, tout en indiquat que "le Fmi annonce 500 milliards pour la Côte d'Ivoire". "Ouattara décroche 500 milliards", précise pour sa part L'Essor ivoirien. Le Miroir d'Abidjan croit pour sa part savoir que "lla Banque mondiale et le Fmi honorent Ouattara".

Le Quotidien d'Abidjan évoque cependant une dictature émergente à cause de laquelle, "en colère, un Imam crache ses vérités au régime". Notre Voie vient par ailleur mettre à nu un dilemme auquel le chef d'Etat ivoirien est confronté. A propos de l'affaire de l'assassinat de Sankara, "Ouattara va-t-il livré Compaoré ?" s'interroge le confrère. L'organisation de la CAN 2023 suscite également quelques bisbilles entre le ministère des Sports et le COCAN. "L'Etat n'a pas pour mission d'assurer l'organisation opérationnelle", prévient Lambert Fêh Kessé.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus