Bénin: 8 ans d'emprisonnement ferme requis contre Georges Bada

Bénin : Le procureur requiert 8 ans de prison contre Georges Bada
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 04 août 2021 à 15:07 | mis à jour le 04 août 2021 à 15:07

Au Bénin, le procureur spécial Mario Métonou a requis 8 ans d'emprisonnement ferme contre Georges Bada, ancien maire de la commune d'Abomey-Calavi, mis en cause dans une affaire d'expropriation de 39 ha de terrain.

Bénin: Une lourde peine requise contre Georges Bada, ancien maire d'Abomey-Calavi

L'affaire Georges Bada, ancien maire de la commune d'Abomey-Calavi, devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), devrait connaître son dénouement dans les prochains jours. Le procureur spécial, Mario Métonou, a requis, mardi, contre l'ancien maire et ses coaccusés, mis en cause dans l'affaire relative à l'expropriation de 39 ha de terrain dans la commune d' Abomey-Calavi, une peine de 8 ans d'emprisonnement ferme, assortie de cinq millions de FCFA d'amende.

Il a, par ailleurs, demandé la relaxe pour 11 autres détenus poursuivis pour abus de fonction. Le représentant du ministère public a également plaidé une relaxe au bénéfice du doute, pour Gélase Hounguè et Ferdinand Dossou-Yovo, deux autres citoyens béninois cités dans le cadre de cette affaire. Pour rappel, une vingtaine de personnes dont l’ancien maire et des chefs d’arrondissements et agents de la mairie sont poursuivis pour des faits d’association de malfaiteurs, escroquerie et abus de fonction.

La première journée d’audience devant la Criet, s'est tenue mardi 6 juillet pour l'ex-maire de la commune d'Abomey-Calavi, deuxième commune la plus importante du sud après Cotonou. Avec plusieurs élus locaux, il est accusé d’avoir, sur décision de justice exécutoire et sur instruction du préfet, attribué 39 hectares de terrain à une dame pour la dédommager après une expropriation. Détail troublant relevé par le procureur Mario Métonou : plusieurs élus locaux sont devenus propriétaires des parcelles octroyées à la dame. À noter que le procureur spécial a demandé l’abandon des charges d’association de malfaiteurs pour l’ancien maire et ses 27 coaccusés.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus