L'Eléphant Hamed barre la route au Député Alpha Yaya Touré

Alpha Yaya Touré : « Depuis plusieurs jours, Hamed est très révolté »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 14 août 2021 à 14:37 | mis à jour le 14 août 2021 à 16:59

L'éléphant Hamed continue de faire parler de lui. Après ses frasques à Guitry (sud-ouest), ce pachyderme sème à nouveau la terreur à Satama sokôrô. Le député Alpha Yaya Touré en a fait les frais.

Alpha Yaya Touré : « Depuis plusieurs jours, Hamed est très révolté »

La population de Guitry se souvient encore d'Hamed. Cet éléphant qui a pillé pendant plusieurs années des cultures et des fûts d’alcool artisanal, détruit des bâtiments et des véhicules, et a même tenté de piétiner un cycliste qui a eu le malheur de croiser la route de cet animal.

Outré par les agissements de cette bête sauvage, le ministre des Eaux et forêts a ordonné la capture de l'éléphant pour le mettre au zoo d'Abidjan, avant d'être finalement placé dans la réserve N’zi River Lodges en septembre 2020.

Hamed n'a pas cessé de faire parler de lui dans son nouveau milieu de vie où il se promène dans des champs et autres campements, servant dans des plantations et détruisant des récoltes.

Dans un message publié sur sa page Facebook, intitulé « Hamed le dictateur », l'Honorable Alpha Yaya Touré relate les nouveaux « exploits » de l'éléphant, qui sème une véritable terreur.

« Depuis plusieurs jours, Hamed est très révolté et barre la route à tous les usagers en partance pour Satama Sokôrô. J’ai été obligé, ce jour, de faire le grand tour en passant par M’bahiakro pour atteindre Satama Sokôrô, car Hamed a carrément bloqué la route », déclare le Député de Gbon-Kolia.

Avant de relater les souffrances de la population face à cet animal déclaré espèce protégé : « Il s’attaque à tous ceux qui veulent le défier, certes, il est le maître absolu de la jungle, mais Hamed veut imposer sa dictature dans les villages », a indiqué le député RHDP.

Puis, il exhorte les autorités compétentes à prendre les dispositions nécessaires pour mettre Hamed l'éléphant hors d'état de nuire et le préserver également d'un danger réel. « Je prie Monsieur le Ministre des Eaux et forêts afin qu’il prenne des dispositions pour sauvegarder la Vie d’Ahmed. Connaissant l’être humain, je crains qu’Ahmed soit victime d’un empoisonnement. Préservons sa vie, même s’il se sert de son poids de 8 tonnes pour imposer sa dictature », a-t-il conseillé.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus