Titrologie : « Simone Gbagbo va-t-elle créer son parti ? »

Titrologie : « De grosses têtes vont rejoindre Simone Gbagbo »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 09 septembre 2021 à 11:07 | mis à jour le 09 septembre 2021 à 11:29

La frustration de Simone Ehivet à propos du nouveau parti de Gbagbo cristallise la titrologie de ce 9 septembre 2020. La rentrée des classes du gouvernement ivoirien tient également une bonne place dans la presse ivoirienne du jour.

Titrologie : « De grosses têtes vont rejoindre Simone Gbagbo »

Nommée membre au sein du "Groupe de réflexion élargi" pour la formation du nouveau parti de Laurent Gbagbo, Simone Ehivet avait refusé de « s'associer à ce type d’initiative », avant d'exiger « un minimum de respect. Cette frustration de l'ancienne Première Dame n'a pas échappé aux journaux ivoiriens, qui sont allés à la spéculation. Jusqu'à s'interroger : « Simone Gbagbo va-t-elle créer son parti ? » Si une telle hypothèse est plausible, c'est bien avec de « grosses têtes" que l'ancienne Députée d'Abobo prendrait son destin politique en main.

Au sein du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, la bataille de générations fait également rage. Jean-Louis Billon, dont le nom revient constamment contre le chef de file des frondeurs au président Henri Konan Bédié, s'est alors confié à Le Nouveau Réveil : « Le Président Bédié est pour la relève... »

Pascal Affi N'Guessan, à la suite de son divorce d'avec Laurent Gbagbo, est déterminé à implanter son parti, le Front populaire ivoirien (FPI). « Affi annonce de grands évènements et prévoit des alliances » , apprend-on de L'Inter.

Après un mois de vacances, le gouvernement ivoirien a repris du service, mercredi, avec un Conseil des ministres. D'importantes décisions ont été prises au cours de cette réunion gouvernementale, dont la titrologie de ce jeudi en fait un large écho.

Un fait divers des plus insolites vient créer un véritable émoi chez les Titrologues ivoiriens. Il s'agit d'un acte incestueux qui défraie la chronique, ces derniers jours. « Un père viole et sodomise ses enfants de 13; 11; 8; 5 et 3 ans ». Le Jour Plus qui en donne l'exclusivité explique « comment il a été dénoncé par une Assistante sociale », avant de dire « tout sur ses aveux choquants ».


Afficher les commentaires
Articles les plus lus