Après la manne du PPTE, la Côte d'Ivoire, un pays endetté jusqu'au cou

Avec une dette de 17 676,1 milliards de FCFA, la Côte d'Ivoire vers le « surendettement »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 septembre 2021 à 17:39 | mis à jour le 24 septembre 2021 à 18:08

La manne provenant de l'initiative PPTE (Pays pauvres très endettés) n'aura pas suffi à désendetter la Côte d'Ivoire. Les dernières consultations du FMI font observer que le pays court « un risque modéré de surendettement ».

Avec une dette de 17 676,1 milliards de FCFA, la Côte d'Ivoire vers le « surendettement »

La dette de la Côte d'Ivoire s'est accrue de 26%. De 13.993 milliards de FCFA l'année précédente, la dette publique du pays s'est élevée à 17.676,1 milliards de FCFA (environ 6,6 milliards USD). Cette évaluation a été faite par le Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre de ses consultations annuelles.

L'institution de Bretton Woods indique en effet que « la dette publique, garanties comprises, a augmenté à 49,8 % du PIB. Le déficit des transactions courantes devrait s’être creusé pour atteindre 3,5 % du PIB en 2020, en raison essentiellement du repli de la demande mondiale ».

Cette situation tire certes sa source de nombreux facteurs conjoncturels et liés à l'orientation économique d'Abidjan, mais l'impact économique de la crise sanitaire liée à la Covid-19 y est pour quelque chose. La capacité de la Côte d'Ivoire à couvrir les remboursements reste satisfaisante, même s'il y a un risque modéré de surendettement et d’espace limité pour absorber les chocs. Mais, le FMI conseille aux autorités ivoiriennes une stratégie d’endettement prudente.

L'institution précise par ailleurs que « le rebond de l’activité qui a débuté au second semestre de 2020 reste solide et la croissance est projetée à 6 % pour 2021, grâce à une reprise des exportations et des investissements à mesure que s’apaisent les vents contraires de la pandémie, et malgré les pénuries d’électricité à court terme. L’inflation connaît une hausse provisoire, également portée par les ruptures d’approvisionnement dues à la pandémie et par les pénuries d’électricité. »

L’économie ivoirienne devrait renouer avec une trajectoire de forte croissance, sous réserve d’un recul de la pandémie, rassure le FMI. Il faut toutefois noter que la Côte d'Ivoire a déjà bénéficié des ristournes provenant du point d'achèvement de l'initiative en faveur des Pays pauvres très endettés (PPTE). Mais il se trouve que le pays est à nouveau endetté avec de nouveaux records, dont le remboursement pourrait s'étendre sur plusieurs générations.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus