Parallèlement à Macron, Roch Kaboré reçoit des jeunes à Koudougou

Roch Kaboré exhorte la jeunesse à un « engagement patriotique »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 10 octobre 2021 à 20:21 | mis à jour le 10 octobre 2021 à 20:21

À l’instar d’autres chefs d’État africains, Roch Kaboré n’a pas été invité au Sommet Afrique-France tenu à Montpellier. Le chef d’État du Faso a pour sa part eu des « échanges fructueux » avec des jeunes de son pays, ce samedi 9 octobre 2021.

Roch Kaboré exhorte la jeunesse à un « engagement patriotique »

7 au 9 octobre 2021, la ville française de Montpellier a abrité le 28e Sommet Afrique-France. Contrairement à ce qui avait jusque-là cours, Emmanuel Macron n’a convié aucun chef d’État d’Afrique. Ce sont plutôt des jeunes de la société civile africaine, qui ont eu des échanges directs avec le président français.

Loin d’être frustré de n’avoir pas été invité à cette rencontre, Roch Kaboré a, de son côté, eu une rencontre avec la jeunesse burkinabè, ce samedi 9 octobre 2021, à Koudougou. C’était à l’occasion du Forum national des jeunes. Mais bien avant ces « échanges directs avec la jeunesse », le président du Burkina Faso a visité des stands d'exposition qui lui ont permis de découvrir la « créativité et l'esprit d'initiative des jeunes » du Pays des hommes intègres.

Après quoi, place à la rencontre à proprement dite. Le locataire du Kosyam indique avoir été fort enrichi par ce corps à corps avec la jeunesse de son pays. « Ce soir, j’ai eu des échanges fructueux avec notre jeunesse réunie à Koudougou », a-t-il indiqué, avant de s’engager à tenir ses « engagements pour répondre aux aspirations des jeunes ». Car, dit-il, « ils sont l'avenir de notre Nation, et je reste confiant en leur capacité d'écrire des pages glorieuses de notre histoire ».

Le Président Roch Kaboré a bien immortalisé cette rencontre inédite par une photo de famille avec le bureau du Conseil national de la jeunesse, conduit par son président, Moumouni Dialla. Le chef d’État burkinabè a par ailleurs exhorté la jeunesse à un « engagement patriotique et à la patience ». « La résolution de leurs préoccupations est au cœur de nos priorités », les a-t-il rassurés.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus